TNP Villeurbanne
G.Michallet

Une clim écolo et pas chère pour le TNP

Utiliser des eaux profondes pour se rafraîchir en été, voilà le projet de la Ville de Villeurbanne pour les salles de spectacle du TNP. Ces eaux à 12°C seront pompées du sous-sol du parking proche tenu par la société Lyon Parc Auto. Le système permettra même de se chauffer en hiver.

Dès la saison prochaine et si les températures extérieures ne baissent pas d'ici là, aller voir un spectacle au Théâtre National Populaire de Villeurbanne sera très agréable. En effet, le conseil municipal du lundi 16 mai a validé les 38 000€ de budget alloués à une idée surprenante : pomper des eaux profondes pour climatiser les salles de spectacle, soit le principe inversé de la géothermie.

Idée surprenante mais tellement logique selon Roger Mazana, directeur des bâtiments de la Ville : "Le parking à proximité du TNP est obligé de pomper dans la nappe profonde s'il ne veut pas subir une trop forte poussée d'Archimède. Ce parking est en effet comme un bateau sur une eau qui doit être décomprimée. Mais, jusqu'à présent, l'eau pompée dans la nappe profonde était réinjectée dans la nappe de surface."

Récupérer une eau à 12°C

En pleins travaux, le TNP tout proche propose alors de récupérer cette eau profonde à 12°C pour son système de climatisation. "On la déroutera à l'intérieur du bâtiment pour rafraîchir les salles", continue Roger Mazana. Un système qui permet, selon le directeur des bâtiments, une économie de "62 000€, puisque la mairie débourse 38 000€ (ndlr : acquittés à Lyon Parc Auto) alors que le forage d'un puits nous en aurait coûté 100 000€. Et pour ce qui est de la climatisation classique, ça aurait été beaucoup trop cher".

Gilles Bourquin, PDG de Clim Denfert spécialisé dans la climatisation de grands bâtiments, confirme que "pouvoir climatiser un théâtre pour 38 000€ est une chance. Un système de climatisation classique coûterait dans les 400€ le m2". Sachant que la surface des deux futures salles sera de plus de 800 m2, la facture s'élèverait alors à plus de 300 000€.

"Une ressource gratuite"

"La Ville de Villeurbanne va financer la partie équipement puisqu'il faudra tirer de nouveaux tuyaux mais ensuite, on met cette eau à disposition du TNP", explique François Gindre, directeur de Lyon Parc Auto. "Ces travaux devraient débuter dès le mois prochain. Et par la suite, cette ressource sera gratuite", se félicite le directeur des bâtiments. Gratuite également en hiver comme le souligne François Gindre : "Ce système permettra également de réchauffer les salles."

D'un point de vue environnemental, aucune incidence. "L'eau de climatisation que nous allons rejeter sera effectivement plus chaude. Mais à environ 15°C elle sera à la même température que celle présente dans la nappe de surface donc ça n'amènera aucun changement."

à lire également
La soprano Véronique Gens dans “La Voix humaine” de Jean Cocteau – Mise en scène Christian Schiaretti © Danielle Pierre
Si le patron du TNP avait repris quelques-uns de ses spectacles la saison dernière, il avait rendu copie blanche en termes de création. Christian Schiaretti se rattrape cette année, avec Claudel, Vitrac et Cocteau. À voir – et entendre – dès mardi.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut