Sans-papiers, il est convoqué en mairie puis arrêté

Ils ont vécu un vrai coup de foudre en mai dernier, et ont décidé de se marier en septembre. Problème, Mohamed n'a pas de papiers. Convoqué avec Sandrine, sa compagne en mairie d'Agnin (Isère) pour signer les papiers du mariage, le Marocain, en France depuis 1989, était attendu par les gendarmes.

Ce qui a commencé par une belle rencontre s'est rapidement transformé en combat juridico-politique. Début mai, près de cent personnes au départ de Paris ont enfilé leurs chaussures de marche pour un périple de plusieurs centaines de kilomètres. Un Paris-Nice à pied pour protester contre la politique menée contre les sans-papiers. Mohamed, Marocain travaillant en France depuis 1989, y participe pour signifier que, comme des centaines d'autres, il travaille, parle français et souhaite sortir de la clandestinité. Sandrine, militante est là en soutien. Depuis, ils vivent ensemble.

Le 13 septembre, ils reçoivent un appel de la secrétaire de mairie d'Agnin, une petite commune en Isère. Motif, une audience est prévue le lendemain à 17 heures afin de signer les bans de leur mariage. Le 14 septembre donc, direction la mairie d'Agnin où Sandrine, 36 ans, vit là depuis 30 ans. "Les gendarmes étaient devant la mairie, ils l'ont embarqué", raconte Sandrine, la compagne de Mohamed. "Ils auraient pu faire de même pour moi, mais dans ce village tout le monde se connaît, alors..." Une version que nie Christian Monteyrenard, maire de la ville. "Il a été arrêté sur la commune mais pas à la mairie", nuance-t-il. "Je ne suis pas au courant de ce qu'a fait ce monsieur, si quelque chose lui est reproché ou non."

Comme un criminel

Après 24 heures de garde à vue à la gendarmerie de Roussillon, Mohamed a été placé 36 heures au centre de rétention de Lyon Saint-Exupéry. Au tribunal administratif, sa demande de papiers a été rejetée. Le juge des libertés l'a assigné à résidence depuis le 17 septembre. "Il doit signer un bout de papier tous les jours à la gendarmerie, comme un criminel ou un terroriste", déplore Sandrine, qui est enceinte de plusieurs mois. Le 22 septembre, le maire d'Agnin a finalement reçu le couple pour un prochain mariage en mairie. Reste que Mohamed est toujours sous le coup d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF). Sandrine affirme que son futur époux va faire appel et espère obtenir une carte de séjour, après le mariage...

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
6 commentaires
  1. Yvan, de Lyon - 28 septembre 2010

    Quelle cruauté dans la façon de faire. Le fond de cette politique 'd'immigration' voulue par monsieur 53%, mis en place par 53% de buses, est a gerber.53% de truffes qui nous imposent, de vivre ou revivre pour nos anciens, les pires années de la seconde guerre mondiale, avec la chasse aux Juifs, Communistes, Résistants, Homosexuels, enfin tout ce qui était considéré comme 'différent et nuisible', par le régime nazis.J'espère que ces 53% là, seront malade en 2012 et ne pourront aller voter...

  2. jerome manin - 28 septembre 2010

    @Yvan, de Lyon. Vous comptez sur le monsieur 83% de Lyon pour faire mieux ? Si tel est le cas vous n'êtes pas 50% d'un imbécile.

  3. webmaster - 29 septembre 2010

    Les commentaires supprimés sont ceux qui ont reçu un signalement abusif validé par le webmaster.

  4. jerome manin - 29 septembre 2010

    Ce que l'on a pas le droit de faire à 53%, avec un sondage commandité à 83%, on peut se le permettre.. A lyon en tous cas.

  5. Martin de Givors - 29 septembre 2010

    Donné ou pas par la Mairie, le vrai responsable de cette arrestation se trouve parmi les auteurs d'une certaine politique... Sarkozy, dont la famille LE PEN est sa boite à idée privilégiée, est la pire des taches crasseuses au drapeau Européen ( pour paraphraser de VILLEPIN)...Avec sa horde de vhyssiste nostalgiques dont un BESSON dissiple politique de DEA (député socialiste, Ministre de PETAIN) Il couvre de HONTE ce pays réputé des droits de l'homme et dont Sa position géopolitique de Finistère à l’ouest de l’Eurasie, avec autant de frontières terrestres et celles ouvertes sur les mers et les océans si l’on y intègre également les DOM TOM, la France, aussi loin que l’on remonte dans le temps, est ouverte et n’a cessé d’accueillir des migrations de populations. Depuis la préhistoire on a un pays composite ethniquement et culturellement, avec successivement des Celtes, des latins, des Germains, et leurs mixtes (Gallo-Romains) mais aussi des Vikings sans compter les traces laissées par les incursions des Huns et des arabes. Toutes ces populations n’ont cessé de se mélanger et de se fondre dans cet immense et bouillonnant creuset que fût et que reste notre pays qui a su toutefois préserver les éléments enrichissants de ces diversités culturelle qui se sont conjuguées intelligemment.Restons malgré tout optimiste, SARKOZY et sa horde nuisante peuvent encore aboyer jusqu'en 2012, l'histoire passera, espérons toutefois qu'elle ne bégaiera pas...

  6. Elyonor - 29 septembre 2010

    Heu... Martin, ce que vous décrivez c'est l'Hitoire du Monde.Tous les pays, empires, territoires ont été envahis par des peuples aussi différents soient-ils depuis l'Histoire de l'humanité.

  7. lyonnais - 29 septembre 2010

    Martin de Givors: puisque vous aimé le Monde, je vous proposerai de les hébergés tous chez vous ?? Je ne sais pas ce que dirait Mr. Passy ??N'essayez pas d'être trop coool et de paraphraser dans le vide pour faire joli.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut