@William Pham
Article payant

Saga - Ninkasi, la déesse de la bière est lyonnaise

Grandes sagas d'entreprises. Né en 1995 dans un garage de l’Oregon, aux États-Unis, Ninkasi est aujourd’hui une "love marque" made in Lyon.

Si le groupe Ninkasi existe aujourd’hui, c’est grâce au foot. "La Coupe du monde de 1998 nous a sauvés !", admet, le sourire affable, Christophe Fargier. Les six matches joués au stade de Gerland cet été-là furent salvateurs, attirant une foule de supporteurs ravis de pouvoir siroter des bières et croquer un burger à deux pas de l’enceinte fraîchement foulée par “le roi de la pop" Michael Jackson. "Les bus déposaient les supporteurs juste devant la brasserie, très proche du stade. On avait installé des tireuses dehors pour les appâter... C’est ce qui a permis de nous faire connaître et de fidéliser une partie d’entre eux." Christophe Fargier a alors 29 ans. Et des rêves plein la tête.

Un chaîne de sushis ?

Christophe Fargier, 52 ans, coureur, alpiniste, amateur de sommets, croit en sa bonne étoile et en l’intelligence collective @William Pham

C’est le début d’une success story. Sa brasserie, inaugurée dix mois plus tôt dans le quartier alors esseulé de Gerland, n’avait jusque-là pas rencontré son public, les Lyonnais pensant que Ninkasi était au mieux le nom d’une chaîne de sushis nipponne au pire celui d’un laboratoire de vaccins japonais. À cette époque-là, à Lyon, seuls trois établissements fabriquent leur bière, le Barrel House, rue Sainte-Catherine, le Chanteclair à la Croix-Rousse et la brasserie Georges à Perrache. Les premiers articles sur Ninkasi dans la presse ne sont pas dithyrambiques : est dépeint un lieu très industriel – une ancienne usine de transports de 1 500 m2 –, les journalistes se délectant des témoignages de clients qui avaient du mal à apprécier les bières 100 % malt au goût très prononcé, les brasseries industrielles ayant nappé les palais à grand renfort de mousses aux saveurs très uniformisées (blondes légères).

Il vous reste 77 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut