Arkema PFAS
Le référé pénal environnemental contre Arkema a encore été par la justice. (Photo : Tim Douet)

Référé pénal environnemental contre Arkema : Notre affaire à tous fait appel

Après un référé pénal environnemental contre Arkema rejeté en novembre, Notre affaire à tous interjette appel pour obtenir "la réduction drastique des rejets de PFAS".

Notre affaire à tous n'abandonne pas et interjette appel. En octobre dernier, le collectif et plusieurs syndicats, associations et victimes de la pollution aux perfluorés ont déposé un référé pénal environnemental visant à faire accélérer la plainte déposée en mai dernier contre Arkema, accusée de déverser ces polluants éternels au sud de Lyon, dans le Rhône.

Audience ce jeudi

Le 16 novembre, le juge des libertés et de la détention a rejeté ce référé estimant que l'entreprise installée à Pierre-Bénite suivait les recommandations des services de l'Etat pour réduire ses rejets polluants, tout en rejetant l'argumentation d'Arkema visant à faire tomber ce référé, jugé inconstitutionnel par l'entreprise au regard de la liberté d'entreprendre.

"Si, comme le rappelle le juge dans sa premières décision, Arkema respecte aujourd'hui les derniers arrêtés préfectoraux exigeant la réduction de ses rejets en PFAS, les polluants rejetés jusqu'alors par l'entreprise continuent de migrer dans les milieux, et leurs effets sont, encore à ce jour, trop mal documentés", juge Notre affaire à tous.

Une audience d'appel fermée au public se tiendra jeudi 7 décembre devant la chambre d'instruction.

Lire aussi :

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut