Un nouveau dispositif d’aides est prévu par le gouvernement et pourrait permettre d’alléger de près de 25% la facture d’électricité de la Ville de Lyon. (Photo de JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Quelles mesures cet hiver dans le Rhône en cas de coupures d’électricité ?

Le gouvernement a adressé mercredi 30 novembre une circulaire aux différents préfets pour anticiper et préparer leurs départements à d’éventuelles coupures d’électricité programmées. Durée des coupures, fonctionnement, personnes concernées, ce que l’on sait. 

Évoquée dès le mois de septembre par Enedis et RTE, qui gèrent le réseau français de transport et de distribution de l’électricité, l’éventualité de coupures d’électricité au coeur de l’hiver se précise, ou tout du moins le gouvernement commence à préparer les Français à cette possibilité. Mercredi 30 novembre, une circulaire a été envoyée à toutes les préfectures de France, dont celle du Rhône où l’on confirme sa réception, pour anticiper et préparer leurs départements à d'éventuelles coupures programmées de l'électricité, qui pourraient concerner 60% de la population. 

Qui n'est pas concerné ?

Dans l’entourage du préfet Pascal Mailhos si l’on explique que la communication sur ce sujet se fait au niveau national, on souligne tout de même que les services décentralisés sont au travail depuis plusieurs mois sur le sujet. Un premier arrêté a d’ailleurs été pris dès le 30 septembre listant des services et usagers prioritaires qui ne seraient pas concernés par le délestage. La liste précise n’avait pas été dévoilée "pour des raisons de sécurité", fait-on savoir du côté de la préfecture, mais on y retrouverait principalement des sites critiques comme des hôpitaux, des casernes de pompiers, des postes de gendarmerie ou encore des infrastructures de transport. 


"On ne couperait que si le froid se confirme, qu'on a un problème de production ou d'interconnexion (avec les pays voisins) et si la consommation ne baisse pas", une source gouvernementale


La circulaire envoyée mercredi vient parachever ce travail préparatoire. Certains sites industriels ont également été placés sur les listes de clients prioritaires, de même que les installations classées disposant de groupes électrogènes qui ont désormais un mois pour en tester leur fonctionnement, précise l’AFP. Selon le gouvernement, 40% des Français ne seront ainsi pas concernés par les mesures de délestage. 

Lire aussi :  Lyon : aura-t-on assez d’électricité pour passer l’hiver ?

Comment être informé ?

En cas de délestage, notamment en janvier si l'approvisionnement en électricité vient à poser problème, ceux-ci cibleraient des secteurs de manière tournante. "On ne couperait que si le froid se confirme, qu'on a un problème de production ou d'interconnexion (avec les pays voisins) et si la consommation ne baisse pas", précise une source gouvernementale à l’AFP.

Aucun département ne devra être délesté en entier et une communication nationales puis locales seront effectuées à chaque fois pour prévenir les usagers concernés. Pour les personnes disposant de l’application EcoWatt, un signal rouge serait d’abord émis trois jours à l’avance pour informer les Français concernés. La veille de la coupure, dès 17 heures, les habitants pourront savoir s’ils seront touchés en renseignant leur adresse sur le site internet d’Enedis ou de RTE afin d’éviter toute mauvaise surprise. 

Des coupures de 2 heures

Cela pourrait notamment entraîner des perturbations au niveau scolaire, les écoles susceptibles d'être délestées n'ouvriraient ainsi pas le matin pour éviter d'être sans lumière, ni chauffage, ni alarme. Par ailleurs, plus tôt que d’arrêter en pleine voie pendant deux heures des trains ou des métros, l'hypothèse serait plutôt d’annuler certains trajets en cas de coupure à venir sur un secteur. 

Ces éventuels délestages localisés doivent permettre de réduire à 38% la consommation dans les zones concernées. Il a ainsi été demandé aux préfets de présenter des schémas de délestage allant en ce sens, selon une source proche du dossier citée par l’AFP. Au total, six à dix délestages de deux heures, touchant à chaque fois 6 millions de personnes de manière simultanée, pourraient être nécessaires sur la période hivernale.

Lire aussi : Métropole de Lyon : Voltalis promet 300 € d'économies sur votre facture d'électricité

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut