Le projet de couverture du périphérique à Cusset, à Villeurbanne @ visuel de Franck Gambini

Projet de couverture du périphérique à Villeurbanne : "je ne lâcherai pas", "il faut passer au-dessus du périph"

Le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, réaffirme ce mercredi 2 février sa volonté autour du projet de couverture du périphérique sur 300 mètres à Villeurbanne, en face de l'Astroballe. "Je veux couper cette fracture entre une partie de Villeurbanne qui se sent loin de l'autre. Je veux qu'on trouve une réponse à cette coupure urbaine", explique-t-il.

Cédric Van Styvendael, le maire de Villeurbanne, avait déjà parlé à Lyon Cap' en février 2021, lors d'un long entretien sur les nombreux projets des années à venir à Villeurbanne, de ce projet de couverture du périphérique à Cusset, à côté de l'Astroballe. "Ca serait une couverture de périphérique sur 300 mètres, en face de l’Astroballe. Entre la sortie du périphérique La Soie et la passerelle piétonne Cusset-l’Astroballe. Pourquoi 300 mètres ? Au-delà de 300 mètres, c’est un ouvrage considéré comme de type tunnel et on a des spécifications techniques qui rendent exorbitant le prix de projet. C’est un ouvrage de couverture construit. Parce que pour arriver à financer cela, il faut absolument créer de la constructibilité sur cette surface pour améliorer le déficit budgétaire de l’opération. On envisage de construire du logement et de l’activité", nous expliquait-il en février 2021.


"Je veux couper cette fracture entre une partie de Villeurbanne qui se sent loin de l'autre"

Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne


Pourquoi une tel projet ? 15% des Villeurbannais habitent "de l'autre côté du périph". Dans les quartiers de Saint-Jean, de Bonnevay, de la Soie, de la Poudrette, des Brosses. "Mon entrée de ville, ça ne peut pas être un périphérique", explique le maire de Villeurbanne ce mercredi 2 février 2022. "La question, c'est comment on fait la ville entre la partie intra-périphérique et la partie extra-périphérique. Pour faire la ville, il faut passer au-dessus du périph', renouer entre l'Astroballe et St-Jean et créer de la continuité urbaine avec La Soie. Mon objectif, c'est ça. Je veux couper cette fracture entre une partie de Villeurbanne qui se sent loin de l'autre. Je veux qu'on trouve une réponse à cette coupure urbaine"

Où en est ce projet ? Est-ce que cela avance ? Où en sont les discussions avec la Métropole de Lyon ? Y-a-t-il des études ? "Les discussions avec la Métropole de Lyon ont eu lieu dès le début du mandat (2020-2026). L'accord que nous avons, c'est qu'on consacre le mandat 2020-2026 aux études de préfiguration et d'analyse. La Métropole de Lyon a lancé des études sur les agrafes urbaines autour du périphérique. Dans ces agrafes urbaines, il y a Cusset-Bonnevay. Les études, c'est l'engagement du président de la Métropole de Lyon, elles doivent être lancées sur ce mandat", explique Cédric Van Styvendael, le maire de Villeurbanne. La ville de Villeurbanne travaille aussi sur la reconfiguration autour de l'Astroballe, sur le pôle de projet loisirs sur le stade Georges Lyvet et aussi sur le devenir de l'Astroballe.

"Je ne lâcherai pas"

Le maire de Villeurbanne affiche sa détermination pour ce projet : "Si vous voulez m'entendre dire sur ce projet que je ne lâcherai pas, je vous le dis. Je ne lâcherai pas. La seule chose qui pourrait me faire lâcher, c'est qu'à un moment, les habitants de Cusset ou de Bonnevay me disent que ça ne leur parle pas de réduire la coupure entre les deux espaces. Je ne me suis pas levé un matin en disant "tiens si je faisais une dalle sur le périph". C'est une coupure majeure dans notre ville. Une coupure physique et topographique (le périph' est très en dessous du reste de la voirie). Même si on transforme le périphérique en boulevard urbain, on ne le remontera jamais à la bonne topographie".

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qu’il faut savoir sur les nombreux projets à Villeurbanne

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut