Yannick Jadot, tête de liste EELV aux élections européennes, en meeting à Villeurbanne, le 10 avril 2019 (©Jeff Pachoud AFP)

Primaire écologiste : soutenu par le président de la Métropole de Lyon, Yannick Jadot investi par les Verts

Au terme des deux tours de la primaire des Verts, c’est finalement Yannick Jadot qui a été investi par les écologistes pour représenter le parti lors de l’élection de présidentielle de 2022. L’eurodéputé a pu compter sur de nombreux soutiens dans la région lyonnaise, dont Bruno Bernard le président de la Métropole de Lyon. 

La primaire des écologistes, pour déterminer le candidat d’EELV à l’élection présidentielle de 2022, a livré son verdict ce mardi 28 septembre à l’issue d’un second tour extrêmement serré. L'eurodéputé Yannick Jadot s’est imposé d’un cheveu devant l'économiste Sandrine Rousseau en remportant 51,03 % des quelque 104 000 voix exprimées parmi les 122 670 électeurs appelés à se prononcer de samedi à mardi.

Lire aussi : Primaire écologiste : le maire de Grenoble, Éric Piolle, battu au premier tour

Le futur candidat des écologistes à la présidentielle s’était déjà imposé au soir du 1er tour, le 19 septembre, en devançant Sandrine Rousseau, Delphine Batto, Éric Piolle (maire de Grenoble). Comptant déjà quelques soutiens dans les rangs des élus écologistes de Lyon et de la Métropole, il avait ensuite rallié derrière lui un certain nombre d’élus qui avaient dans un premier temps appuyé la candidature d’Éric Piolle. 

Jadot soutenu par une cinquantaine d'élus de la Métropole de Lyon

Au total, une cinquantaine d’élus de la Métropole de Lyon avaient déclaré, il y a quelques jours dans une tribune, se ranger derrière Yannick Jadot. Au rang desquels on retrouve le président de la Métropole de Lyon et onze de ses vice-présidents. La semaine dernière, Bruno Bernard expliquait ainsi dans les colonnes du Monde : "Le moment est crucial. Pour la première fois, un écologiste peut être élu à la présidence de la République. Le chemin est difficile, mais il est possible. Yannick Jadot est celui qui peut porter cette ambition historique".

Lire aussi : Primaire des écologistes : il ne s'était pas positionné au 1er tour, le président de la Métropole de Lyon se mouille au 2e

L’élu écologiste, qui disait avoir toujours misé sur le candidat perdant ces dernières années, a cette fois fait un choix payant en choisissant l’eurodéputé de 54 ans. Le président de la Métropole c’est d’ailleurs rapidement fendu d’un tweet pour féliciter le futur candidat des verts, en déclarant "Tous derrière lui pour gagner en 2022é, avant de saluer la « Belle réussite que cette primaire !".

Du côté de la ville de Lyon, les noms des soutiens de Yannick Jadot étaient un peu plus flous puisque le maire, Grégory Doucet, avait choisi de ne pas rendre public son vote. En revanche, plusieurs de ses adjoints étaient sortis du bois, pour soutenir Yannick Jadot, à l’instar des maires du 7e, 3e et 8e.

Ce mardi, l'édile de la Ville de Lyon est finalement sorti de sa réserve en félicitant le député et en appelant "à faire vivre l’équipe de france de l'écologie pour porter la dynamique créée dans nos villes depuis 2020 à l’échelle nationale !".

Les élus de la Région se rangent derrière lui

Les élus écologistes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, réunis au sein du conseil régional, n'ont pas tardé à annoncer leur soutien au vainqueur de la primaire. Pour Axel Marin, le coprésident du groupe : "Cette primaire a démontré notre maturité.
L’écologie politique est forte de sa diversité et se retrouve sur l’essentiel : notre volonté de gagner cette élection présidentielle pour mettre en œuvre le projet écologiste. Nous félicitons Sandrine Rousseau et ses équipes pour son excellent score et sa belle campagne. Notre groupe s’engage désormais derrière Yannick Jadot pour faire gagner l’équipe de France de l’écologie."

Lire aussi : Primaire écologiste : une centaine d’élus de Lyon et de la région se positionnent pour Jadot

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut