Quatre des candidats à la primaire des écologistes : Eric Piolle, Delphine Batho, Sandrine Rousseau et Yannick Jadot. (Photo DR)

Primaire écologiste : le maire de Grenoble, Éric Piolle, battu au premier tour

Désillusion ce dimanche pour le maire EELV de Grenoble. Engagé dans la primaire du groupe écologiste pour l’élection présidentielle de 2022, Éric Piolle, qui possédait de nombreux soutiens à Lyon, a été battu dès le premier tour du scrutin. Yannick Jadot et Sandrine Roussot se sont qualifiés pour le second tour. 

La primaire des écologistes, qui doit déterminer le candidat d’EELV à l’élection présidentielle de 2022, a livré un premier verdict ce dimanche 19 septembre à l’issue de son 1er tour. L'eurodéputé Yannick Jadot et l'économiste Sandrine Rousseau sont arrivés en tête du premier tour et s'affronteront au deuxième tour, ont annoncé dimanche les organisateurs du scrutin. Ils remportent respectivement 27,70 % et 25,14 % des voix. 

Depuis l’annonce de cette primaire, Yannick Jadot faisait figure de favoris parmi les cinq candidats en lice, toutefois les pronostics avaient été rendus difficiles par le quadruplement du précédent record d'inscrits pour une primaire écologiste, qui était jusque-là de 32 000 personnes en 2011. À l’issue de trois jours de vote en ligne, les 122 000 inscrits ont donc décidé de rejeter les candidatures de la députée Delphine Batho (22,32 % des voix), du maire de Grenoble Eric Piolle (22,29 % des voix) et de l'entrepreneur Jean-Marc Governatori (2,35 % des voix). 

Désillusion pour Piolle et ses soutiens lyonnais

Le choix de Sandrine Rousseau est tout de même une petite surprise. En effet, de nombreux observateurs s’attendaient à un duel entre Yannick Jadot et Éric Piolle. C’est une désillusion pour le maire de Grenoble, qui termine à la 4e place de ce premier tour et voit donc l’investiture des écologistes lui échapper. 

Un coup dur également pour ses nombreux soutiens lyonnais que nous présentions la semaine dernière et parmi lesquels on trouvait notamment : Jean-Charles Kohlhaas (vice-président de la Métropole), Béatrice Vessiller (vice-présidente de la Métropole), Raymonde Poncet (sénatrice du Rhône) ou encore Fabienne Grébert (conseillère régionale) et Rémi Zinck (maire du 4e arrondissement de Lyon).

Lire aussi : Primaire des écologistes : Piolle, Jadot, Batho, Rousseau... Qui soutient qui à Lyon ?

Si Grégory Doucet et Bruno Bernard ont décidé de se tenir à l’écart de la campagne des primaires des écologistes, leurs élus n’en font rien et les rangs des soutiens lyonnais de Yannick Jadot et Sandrine Rousseau pourraient grossir avant le second tour de la primaire, du 25 au 28 septembre.  Dès le premier tour Thomas Dossus (sénateur du Rhône), Pierre Hémon (ancien président du groupe EÉLV à la Métropole) ou encore Mohamed Chihi (adjoint à la Ville de Lyon)  avaient apporté leur soutien à l’eurodéputé, quand Nadine Georgel (maire du 5e arrondissement de Lyon) et Véronique Moreira (vice-présidente de la Métropole) se rangeaient derrière Sandrine Rousseau.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut