Yannick Jadot, tête de liste EELV aux élections européennes, en meeting à Villeurbanne, le 10 avril 2019 (©Jeff Pachoud AFP)

Primaire écologiste : une centaine d’élus de Lyon et de la région se positionnent pour Jadot

Dans les pas de Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, une centaine d’élus de Lyon et de la région Auvergne-Rhône-Alpes annoncent, dans une tribune, se ranger derrière Yannick Jadot pour le second tour de la primaire écologiste. 

En 2020, les écologistes ont remporté la ville de Lyon et la Métropole. Le positionnement des élus locaux pour la primaire des écologistes, en vue de l’élection présidentielle de 2022, était donc scruté de près. Lors du premier tour, les élus lyonnais ou grand-lyonnais étaient assez partagés, même si, publiquement, c’est le maire de Grenoble qui était le plus plébiscité.

Lire aussi : Primaire des écologistes : Piolle, Jadot, Batho, Rousseau... Qui soutient qui à Lyon ?

Éric Piolle ayant été éliminé de la course à l’investiture des Verts en arrivant seulement 4e lors du 1er tour (avec environ 22 % des voix), Jean-Charles Kohlhaas (vice-président de la Métropole), Béatrice Vessiller (vice-présidente de la Métropole), Fabienne Grébert (conseillère régionale) ou encore Rémi Zinck (maire du 4e arrondissement de Lyon), certains de ses soutiens déclarés, ont du revoir leur position pour le second tour.

Dans une tribune publiée ce jeudi 23 septembre par les écologistes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les deux premiers cités, mais aussi Philippe Guelpa-Bonaro et Sévérine Hémain, deux vice-présidents à la Métropole d’abord rassemblés derrière Éric Piolle, annoncent soutenir Yannick Jadot, "Pour porter l’écologie au pouvoir".

Une cinquantaine d'élus de la Métropole

Au total 11 vice-présidents de la collectivité suivent la position du président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, qui ne co-signe pas cette tribune, mais qui a dévoilé mercredi son soutien au député européen. "Le moment est crucial, expliquait hier le président de la Métropole de Lyon dans Le Monde. Pour la première fois, un écologiste peut être élu à la présidence de la République. Le chemin est difficile, mais il est possible. Yannick Jadot est celui qui peut porter cette ambition historique".

Lire aussi : Primaire des écologistes : il ne s'était pas positionné au 1er tour, le président de la Métropole de Lyon se mouille au 2e

Du côté de la ville de Lyon, c’est un peu plus flou puisque le maire, Grégory Doucet, a choisi de ne pas rendre public son vote. En revanche, plusieurs de ses adjoints signent la tribune de ce jeudi dans laquelle ils alertent sur le fait qu’aujourd’hui il n’est plus possible de se contenter "d’alertes, de témoignages, ou d’imprécations". Pour les maires du 7e, 3e et Olivier Berzane, l’édile du 8e qui soutenait Delphine Batho, grâce à Yannick Jadot "L’écologie doit devenir le programme d’un gouvernement déterminé". 

Un candidat qui, selon le président de la Métropole, "incarne beaucoup plus la centralité de l’écologie", que son adversaire, Sandrine Rousseau, et qui fédère dans la région lyonnaise puisqu’au total une cinquantaine d’élus annonce le soutenir dans cette tribune.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut