@Antoine Merlet

Premier tour des élections législatives : la jeunesse, responsable du record d'abstention ?

Dimanche 12 juin, les électeurs du Rhône ont davantage voté que la moyenne nationale. Mieux encore, l'abstention au premier tour des élections législatives 2022 dans les 14 circonscriptions du Rhône est plus faible qu'en 2017. Selon un sondage national Ipsos-Sopra-Steria, les 25-34 ans se sont le plus abstenus.

Une nouvelle fois, les Français ont boudé les urnes dimanche 12 juin.. L'abstention a atteint 52,49 % lors du premier tour des élections législatives, selon les résultats officiels du ministère de l'Intérieur. Jamais un chiffre aussi important n'avait été enregistré sous la Ve République.

Si les 14 circonscriptions du Rhône peuvent se targuer d'une participation plus importante qu'en 2017 et plus élevée qu'à la moyenne nationale, les 49,3 % d'abstention enregistrés dimanche 12 juin au soir, restent bien trop élevés. Méconnaissance, dégoût de la classe politique ou désintéressement ? Difficile de tirer des conclusions.


Abstention nationale au premier tour des élections législatives 2022
52,49 %

Abstention dans les 14 circonscriptions du Rhône au premier tour des élections législatives 2022 :
49,3 %


La jeunesse, mauvaise élève de l'abstention

Cependant, un sondage réalisé au niveau national par Ipsos-Sopra-Steria donne à voir que ce sont les jeunes qui ne se sont pas déplacés aux bureaux de vote dimanche 12 juin. Sociologiquement à gauche, la tranche d'âge 18-24 ans a boudé les urnes à 69 %. Pire encore, chez les 25-34 ans, l'abstention atteint des sommets et grimpe à 71 %. Autant d'électeurs potentiels en moins pour la Nupes alors même que l'union de la gauche a attiré 42 % des 18-24 ans, dimanche.


Abstention nationale par tranche d'âge au premier tour des élections législatives 2022
18-24 ans : 69 %
25-34 ans : 71 %
35-49 ans : 59 %
50-59 ans : 52 %


Visiblement agacé par cette forte abstention, Jean-Luc Mélenchon, n'a pas mâché ses mots à l'encontre de la jeunesse sur le plateau de France 2, au lendemain du premier tour. "Je veux juste dire aux jeunes qu'il faudrait quand même qu'ils se mêlent un peu de leurs affaires. Ce n'est pas la peine de venir râler sur Parcoursup si après, on ne vote pas pour ceux qui veulent l'abolir", lâche sèchement le leader de La France insoumise. Avant de poursuivre : "Puisque nous partageons le souci de la planète, c'est le moment d'envoyer des gens à l'Assemblée nationale qui vont s'y prendre pour de bon et pour de vrai". 

La Nupes, qui dispose de moins de réserve de voix que le parti présidentiel Ensemble, compte désormais sur le déplacement de la jeunesse dans les bureaux de vote pour espérer glaner quelques circonscriptions de plus à la majorité.

Les plus de 60 ans se sont rendus aux urnes

Chez les 35-49 ans, l'abstention est à peine plus satisfaisante et atteint 59 %, soit moins d'un électeur sur deux qui s'est déplacé dimanche. Même constat pour la tranche d'âge des 50-59 ans avec une abstention de 52 %.

Des chiffres par tranche d'âge chez les jeunes bien supérieurs aux taux enregistrés au niveau national. Il faut aller chez les plus de 60 ans pour trouver une catégorie d'âge qui s'est majoritairement déplacée dans les urnes, permettant ainsi d'équilibrer l'abstention observée à l'échelle de la France.


Sondage Ipsos-Sopra Steria réalisé sur Internet du 8 au 11 juin auprès de 4 000 personnes inscrites sur les listes électorales constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions, France24/RFI/MCD et LCP Assemblée Nationale


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut