Pollution à Lyon : quelle zone sera interdite à certains véhicules en 2019

À partir de 2019, Lyon mettra en place une zone à faibles émissions (ZFE). Concrètement, certains véhicules seront interdits dans un large périmètre. Quelles zones et villes seront concernées par ces interdictions ? Quel sera le calendrier de cette mesure ?

En matière de qualité de l’air, la France doit désormais faire face à des poursuites sur plusieurs fronts. Pendant que Bruxelles traduit le pays devant la justice européenne pour son manque d'action face à la pollution, en 2017, le Conseil d’État lui enjoignait de “prendre toutes les mesures nécessaires pour améliorer rapidement et efficacement la qualité de l’air sur le territoire français”.

Dans ce contexte, quinze collectivités et métropoles françaises étaient réunies à Paris au ministère de la Transition écologique et solidaire pour présenter les futures “zones à faibles émissions” (ZFE). Pour la ministre des Transports, Élisabeth Borne, “les actions que nous conduirons en faveur d’un air plus propre contribueront en matière de réduction de gaz à effet de serre”, une promesse lourde de sens ce 8 octobre, jour de la publication d’un nouveau rapport du Giec sur le réchauffement climatique (lire ici). La ministre a également rappelé “le droit de chacun à respirer un air qui ne soit pas nuisible à la santé”. Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, a présenté la ZFE de Lyon ce 8 octobre, introduisant son discours par un point d'actualité : “Ce qui est intéressant, c’est le nouveau prix Nobel de l’économie (décerné à William Nordhaus et Paul Romer). Ils expliquent qu’on peut concilier croissance et développement durable.”

ZFE

À partir du 1er janvier 2019, les véhicules utilitaires légers et les poids lourds à vignette Crit'air 4 ou 5, ou sans vignette, n’auront plus le droit de circuler dans une zone délimitée par le périphérique, englobant Lyon, Villeurbanne et une partie de Caluire, Bron et Vénissieux (voir carte ci-dessus). Pendant un an, la transition se fera de manière pédagogique avec affiches et signalétique. Les premières amendes n’arriveront qu’en 2020. Pour la métropole de Lyon, “les véhicules utilitaires légers et les poids-lourds les plus anciens sont responsables de 51 % des émissions routières de NO2 pour seulement 25 % des kilomètres parcourus sur le territoire métropolitain”. De même, ils rejettent 42 % des particules fines.

L’objectif affiché est de réduire de moitié le nombre de personnes surexposées au dioxyde d’azote, de 16 000 à 8 000. À partir de 2021, les véhicules utilitaires légers et les poids lourds à vignette Crit'Air 3 seront concernés à leur tour par cette interdiction de circuler dans la ZFE lyonnaise. Pour l’instant, ces décisions ne toucheront pas les véhicules des particuliers. Un débat autour de la question pourrait s’ouvrir en 2021, après les élections municipales, confiait David Kimelfeld en marge de la présentation. Durant cette dernière, le président de la métropole a également milité devant la ministre des Transports pour “plus de souplesse”. Il faut qu’on puisse avoir plusieurs zones sur un territoire et être assez réactif en fonction des situations”, estime-t-il. Le cadre légal étant désormais posé, qui osera aborder la question aux municipales ? Si certains pensent que de telles mesures pourraient agir comme un repoussoir, l’inaction climatique pourrait devenir d’ici à 2020 un risque électoral non négligeable...

à lire également
12 commentaires
  1. Galapiat - 8 octobre 2018

    ce sont les petits commerçant qui vont être ravis, dès 2020 nous ne viendrons plus à Lyon on se rabattra sur les commerces de la périphérie, Subsistent de gros problèmes l'accès à l'hopital St Luc, St Joseph , où pourra on faire euthanasier nos proches pour éviter de "polluer" mais surtout de les faire souffrir trop longtemps . Pour mémoire nos chinois démarrent une centrale à charbon par semaine. Mais eux ne polluent pas ,( signataires de la COP)

    1. Marc Antoine - 7 novembre 2018

      Et nos chers voisins allemands qui conseillés par leurs verts "Die Grünen" ont fermés les centrales nucléaires pour rouvrir celles au charbon. Ils envoient leurs fumées sur toute l'Europe et en France par vent d'Est.

      1. Abolition_de_la_monnaie - 7 novembre 2018

        Les verts conseillaient aussi de décroitre la demande en électricité, mais là, les lobbys de l'industrie ont dit "stop".
        Autrement dit, cette pollution est liée aux lobbys de l'industrie Allemande, largement plus puissante que "Die Grünen"
        🙂

  2. Abolition_de_la_monnaie - 8 octobre 2018

    @ Galapiat : ce sont les commençants de votre lieu d'habitation qui vont être contents ! Ils vont enfin vous revoir ! 🙂
    Et ce sont les citoyens qui se trouvent sur vos trajets pendulaires qui vont enfin pouvoir respirer loin du bruit de votre moteur, qui vont également être contents ! 🙂
    En plus vous ferez des économies de trajets et de fatigue.

    1. Marc Antoine - 9 octobre 2018

      Sans oublier Die Grünen, les verts allemands, qui ont réussi à fermer les centrales nucléaires et surtout à rouvrir celles au charbon. Depuis l'Allemagne envoie ses pollution à toute l'Europe suivant l'orientation des vents !

      1. Abolition_de_la_monnaie - 9 octobre 2018

        Je ne pense pas que ce soit "Die Grünen, les verts allemands" qui aient réouvert les centrales à charbon.
        .
        Ils ont voté pour l'arrêt immédiat du risque nucléaire.
        Les industriels allemands ont dit "il faut être économiquement réalistes, il nous faut de l'électricité, pas question de faire "la décroissance" " et donc le gouvernement majoritaire de droite a réouvert les mines de charbon (enfin, de lignite ou un truc bien crade).
        .
        Ceci dit, droite - gauche, un débat réducteur et débile. L'important est d'analyser les faits.

  3. Galapiat - 8 octobre 2018

    qui te dis que j'irais faire mes courses près de chez moi, faudrait il encore qu'il y ait des commerces Tes délires embrument ton raisonnement.Important pour les soins, brulures tu proposes quoi, des tas de cliniques deviendront inaccessibles sans bagnoles, ah! oui les transports en commun , faudra que je parte la veille. La ministre s'en tape , au moindre petit souci c'est l'hopital Américain ou G Pompidou etc véhiculé par son chauffeur .Face aux nobliaux les gueux que nous sommes n'auront qu'à se soumettre aux décisions infondées

  4. Abolition_de_la_monnaie - 8 octobre 2018

    @galapiat :
    n'avez vous pas confiance dans le système du commerce monétaire que vous défendez tant ?
    S'il y a des clients (comme vous), il y aura des commerces. Car si vous êtes dans un désert commercial, c'est uniquement parce que la baronnie Collomb a fait en sorte d'assécher tous les villages autours de Lyon, pour que Lyon soit "dynamique".
    Ce dynamisme économique lyonnais est artificiel et ne tient que parce que les autres ont été vidés d'hôpitaux, services publics, etc. Il est temps de relocaliser et de se répartir la misère (ou les richesses comme disent ceux qui aiment faire rêver les autres pour mieux les manipuler).

  5. Marc Antoine - 9 octobre 2018

    Au vue de la carte, c'est toute le centre de la métropole qui sera concernée. A terme, avant que tout le secteur soit interdit aux véhicules à moteur thermique, il faudra prévoir des axes de sortie & de rentrée autorisés pour rejoindre ou revenir des zones extérieures permises.

  6. Galapiat - 9 octobre 2018

    il est une solution plus constructive virer tous les décideurs sous influence écolos qui à l'heure actuelle n'ont apportés qu'interdits , taxes touchant les moins bien lotis de la société, sans jamais amener le début d' une preuve que les orientations prisent solutionnaient en quoi que se soit la pollution à Lyon, Lyon, cernée par les autoroutes de grandes circulation internationales avec au Sud la "remarquée" vallée de la chimie.

  7. Christophe GUILLON - 9 octobre 2018

    @Galapiat: vous avez lu l'article ? Seront interdits "les véhicules UTILITAIRES légers et les POIDS LOURDS les plus anciens". Donc ce sont les artisans et les petits commerçants qui ne pourront pas aller à leur échoppe pour accueillir leur client. Ce dernier pourra toujours prendre son gros pick-up américain très polluant pour aller chercher son pain à 200m de chez lui, pas d'inquiétude...

  8. Galapiat - 9 octobre 2018

    Complètement d'accord mais te fais pas d'illusion s'agissant des VL vignettes grises ou jaunes ça suivra pas loin, et bien sur ce ne sont pas les nantis qui seront touchés la modes est aux Hybrides hors de prix. Pour info nous sommes nombreux à rouler avec de petits fourgons, Berlingo, Kangoo, etc , classés utilitaires et seront aussi touchés.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut