Cette saison, les arts de la table occuperont une place de choix au sein de la cité de la gastronomie. Une exposition pensée par Régis Marcon est proposée sur ce thème. (Photo Hadrien Jame)

Plus de 4000 visiteurs à la Cité de la gastronomie de Lyon pour sa réouverture

La Cité internationale de la gastronomie de Lyon a fait le plein pour son week-end de réouverture dans son écrin de l’Hôtel-Dieu. En 4 jours, plus de 4 000 personnes ont été accueillies. 

C’est peu dire que la réouverture de la Cité internationale de la gastronomie (CIG) était attendue à Lyon près de 2 ans après sa fermeture, faute d’avoir trouvé son public. Jeudi 20 octobre, à l’heure de lever le voile sur la CIG 2e version, Régis Marcon le chef triplement étoilé qui soutien le projet depuis le début affichait ses ambitions, mais faisait aussi preuve d’humilité avant d’être certains que le nouveau concept proposé séduise les Lyonnais et les touristes. 

Lire aussi : À Lyon, la Cité de la gastronomie manque de saveur pour sa réouverture

Un samedi surchargé

Pour aider les visiteurs à franchir le pas de la porte de cette Cité de la gastronomie aux airs de musée ludique où les sens sont mis à contribution, pour y manger il faudra repasser, la Métropole de Lyon a fait le pari de la gratuité pendant un mois. Un choix payant puisque pour son premier week-end d’ouverture, inauguration comprise, la CIG a accueilli 4 100 visiteurs en 4 jours, dont près de 1 800 personnes sur la seule journée de samedi. 

C’est mieux que ce qu’espérait Jérémy Camus, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du projet, qui tablait sur 3 000 personnes en amont du week-end. Cela a même parfois était trop selon les retours de visiteurs que nous avons pu avoir et qui nous ont fait part de long temps d’attente à l’intérieur des expositions. Selon nos informations, les jauges devraient donc être affinées au fil du temps, car "l’idée n’est pas de faire la queue pour visiter", nous confiait Jérémy Camus en marge de l’ouverture. 

Trois expositions à découvrir

Sur place, vous pourrez découvrir trois expositions. "Banquet", "qui invite les visiteurs à pratiquer trois grands univers avec la cuisine en premier lieu et des ateliers très interactifs", décrit Jérémy Camus, l’exposition sur les arts de la table pensée par Régis Marcon, une 3e exposition sur les 165 ans de l’entreprise SEB et pour terminer l’espace Miam-Miam dédié aux enfants.

Pour ce premier week-end le nouveau haut lieu de la gastronomie à Lyon semble donc avoir séduit, reste désormais à voir si cet engouement perdurera dans le temps. Pour cette première saison la CIG ambitionne de recevoir 100 000 à 150 000 visiteurs. Un chiffre bien éloigné des premières ambitions de la CIG, mais sûrement plus atteignable que l’objectif de 250 000 à 300 000 visiteurs annuel annoncé lors de la première ouverture et qui n’avait pas été atteint. En neuf mois, seulement 45 000 personnes avaient visité le site, ce qui avait fini d’enterrer le projet. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut