Les Nuits Sonores © Brice Robert

Nuits Sonores : c’est le grand soir pour le festival de musique électro lyonnais

Plus de deux dans après la fin de son dernier concert, le festival Nuits Sonores fait son retour à Lyon ce mardi soir, jusqu’au 25 juillet. Sebastien Tellier, Jeff Mills, Pantha du Prince ou encore Laurent Garnier sont au programme de cette édition estivale hors série. 

Annulé en 2020 et reporté cette année pendant l’été, le festival de musique électronique fait son grand retour à Lyon ce mardi soir. Pendant cinq jours et soirées, les anciennes usines Fagor-Brandt, dans le 7e arrondissement, et le Heat, à la Confluence, vont à nouveau vibrer au son de l’électro et au rythme de la danse, qui sera bien autorisée sans distanciation sociale particulière. Mi-juin, Pierre-Marie Oullion, le directeur artistique des Nuits Sonores, se réjouissait d’avance de ce "retour de la danse au festival, ça fait partie de notre identité, donc c’est quelque chose d’hyper important, de fort".

Lors des cinq soirées, à Fagor Brandt, au programme de cette édition 2021, adaptée aux contraintes sanitaires, les festivaliers auront le choix entre une scène "construite sous la forme d’un cinéma à 360° dédié aux performances audiovisuelles", comme celles de Shlømo ou Thryphème, et un espace consacré aux "lives", qui accueillera des groupes ou des artistes comme Sebastien Tellier, Jeff Mills, Laurent Garnier, Pantha du Prince ou encore l’alléchant duo italien Il Quadro di Troisi.

Une programmation en "circuit court"

En journée, lors des six opens airs, qui se dérouleront sur le site Heat, un Food hall installé à la Confluence, les festivaliers pourront découvrir de très nombreux artistes locaux, la programmation du site ayant été pensée en "circuit court". Les DJ originaires de Lyon et des environs représenteront ainsi près de 50 % des artistes programmés. Un moyen pour le festival d’aider à relancer la scène musicale locale, après des mois difficiles. "En tant que festival, qui est là depuis presque 20 ans, c’est aussi notre rôle de les mettre à l’honneur et de leur remettre le pied à l’étrier pour cette demi-réouverture", nous expliquait Pierre-Marie Oullion. Mais cela répond également aux difficultés rencontrées pour faire venir des artistes étrangers en raison de la crise sanitaire.

Il reste encore quelques places

S’il reste encore des places pour les trois premières soirées, dont celle de ce mardi soir, les événements prévus vendredi et samedi affichent complet. Accessibles gratuitement, mais sur réservation, les six opens airs organisés cette semaine sont quant à eux tous complets, tout comme les trois soirées qui se dérouleront au Sucre. 

Accès grâce au pass sanitaire

La présentation d'un pass sanitaire sera obligatoire pour accéder aux différents événements proposés dans le cadre du festival. L'organisation précise que le contrôle se fera "uniquement par QR code, via l'application Tous Anti Covid ou sur papier". Il sera également possible de se faire tester directement aux anciennes usines Fagor-Brandt (du mardi 20 juillet au samedi 24 juillet) et à Heat (le dimanche 25 juillet).

Pour rappel, pour être valide un pass sanitaire peut prendre trois formes :

  • Test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures.
  • Certificat de vaccination complet : 7 jours après la dernière injection (ou 28 jours après le vaccin Janssen).
  • Attestation de rétablissement du Covid-19 de plus de 15 jours et moins de 6 mois.

Toute la programmation est à retrouver ici, sur le site des Nuits Sonores. Le live de High Tone x AV Exciters prévu mercredi est annulé et sera "remplacé par un live de O.B.F Sound System ft Belén Natalí & Sr. Wilson".

Lire aussi : Lyon :  TCL renforce son offre pour les Nuits Sonores

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut