Météo péniches Rhône soleil été
© Charlotte Santana

Noyades : il est interdit à Lyon de se baigner dans le Rhône et la Saône

Un homme a été retrouvé mort, ce lundi, dans le Rhône, à Lyon. Pour rappel, trois arrêtés municipaux interdisent toute baignade dans le Rhône, la Saône, les parcs de Gerland et de la Tête d’Or à Lyon comme à Villeurbanne.

Un nouveau drame. Le Rhône est dangereux. Dimanche, un homme d’une quarantaine d’années a coulé vers 20h à proximité du pont Winston-Churchill, dans le 6e arrondissement de Lyon. Tout près du parc de la Tête d’Or. Ses amis ont appelé les secours. En vain. Ce lundi, un corps a été retrouvé à proximité des lieux de la disparition. Il s’agit probablement du disparu.

A Saint-Pierre-de-Bœuf, fin juin, à environ 50km de Lyon, un homme d’une vingtaine d’années s’est noyé dans le Rhône. Il faut rester très prudent. La baignade est très dangereuse, même pour les bons nageurs. Elle est surtout interdite, totalement interdite à Lyon et Villeurbanne dans le Rhône et la Saône.

La baignade dans le Rhône est très dangereuse

A Lyon et Villeurbanne, trois arrêtés municipaux datant de 2001, 2005 et 2007 interdisent toute baignade dans le Rhône, dans la Saône, dans le canal de Jonage ainsi que dans les parcs de la Tête d’Or et celui de Gerland. Certains endroits sont notamment réputés très dangereux et craints par les pompiers et policiers, comme le parc de la Feyssine.

Alors oui, il fait beau, il fait chaud, c’est l’été, les canicules s’enchaînent, la tentation est forte mais pour se baigner, pour se rafraîchir, d’autres lieux sont disponibles. Et autorisés. Lyon Capitale vous a déniché une petite sélection.

Lire aussi : Où se baigner autour de Lyon sans payer

3 commentaires
  1. Galapiat - 29 juillet 2019

    nous, anciens mariniers, on se baignait de Vernaison à Givors, le Rhône n'était pas canalisé, ceux qui l'ont connu redoutait les "meuilles" entonnoir tourbillonnant encore visible dans la partie Grigny à Vienne . C'est pour quand la fermeture des rives par des barrières?????????????????????? maintenant que tout est interdit. (Un ancien marinier)

  2. JANUS - 30 juillet 2019

    Certaines communes prévoit des bassins nautiques dans le lit de leur rivière, notamment Paris pour les JO 2024.
    Pour limiter les noyages accidentelles, la métropole pourrait envisager des bassins fermés et sécurisés dans la Saône et surtout le Rhône, le plus propres des 2 , Cela pourrait répondre au manque de bassins d'été métropolitain, réduirait les files d'attente et les altercations entre clients aux entrées des piscines.

  3. Galapiat - 30 juillet 2019

    rien ne remplace une baignade en eau vive, à conditions d'être bon nageur, traverser le Rhône à Grigny, pour apprécier faut avoir connu.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut