Météo péniches Rhône soleil été
© Charlotte Santana

Noyades : il est interdit à Lyon de se baigner dans le Rhône et la Saône

Un homme a été retrouvé mort, ce lundi, dans le Rhône, à Lyon. Pour rappel, trois arrêtés municipaux interdisent toute baignade dans le Rhône, la Saône, les parcs de Gerland et de la Tête d’Or à Lyon comme à Villeurbanne.

Un nouveau drame. Le Rhône est dangereux. Dimanche, un homme d’une quarantaine d’années a coulé vers 20h à proximité du pont Winston-Churchill, dans le 6e arrondissement de Lyon. Tout près du parc de la Tête d’Or. Ses amis ont appelé les secours. En vain. Ce lundi, un corps a été retrouvé à proximité des lieux de la disparition. Il s’agit probablement du disparu.

A Saint-Pierre-de-Bœuf, fin juin, à environ 50km de Lyon, un homme d’une vingtaine d’années s’est noyé dans le Rhône. Il faut rester très prudent. La baignade est très dangereuse, même pour les bons nageurs. Elle est surtout interdite, totalement interdite à Lyon et Villeurbanne dans le Rhône et la Saône.

La baignade dans le Rhône est très dangereuse

A Lyon et Villeurbanne, trois arrêtés municipaux datant de 2001, 2005 et 2007 interdisent toute baignade dans le Rhône, dans la Saône, dans le canal de Jonage ainsi que dans les parcs de la Tête d’Or et celui de Gerland. Certains endroits sont notamment réputés très dangereux et craints par les pompiers et policiers, comme le parc de la Feyssine.

Alors oui, il fait beau, il fait chaud, c’est l’été, les canicules s’enchaînent, la tentation est forte mais pour se baigner, pour se rafraîchir, d’autres lieux sont disponibles. Et autorisés. Lyon Capitale vous a déniché une petite sélection.

Lire aussi : Où se baigner autour de Lyon sans payer

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut