le retour de la viande dans les cantines
Photo d’illustration d’une cantine scolaire ©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/Thierry THOREL

Métropole de Lyon : Caluire gèle le prix de la restauration scolaire

Pour cette rentrée scolaire, la ville LR de Caluire-et-Cuire a décidé de ne pas augmenter le prix de la restauration dans ses cantines, malgré l’inflation, afin de "soulager les familles". 

À l’instar de la Ville de Lyon, la mairie de Caluire-et-Cuire a décidé de "bloquer les prix de la restauration solaire" en raison d’inflation qui frappe de plein fouet les ménages français en cette période de rentrée. Dans un communiqué, les services de la ville administrée par Philippe Cochet (LR) précisent que cette décision s’inscrit dans la "politique de protection du pouvoir d’achat des familles" menée par la municipalité, "malgré les hausses du coût des matières premières et de l’énergie". 

Des économies "réalisées sur d'autres postes"

"Pour le même tarif", jusqu’au printemps prochain, la ville LR assure s’engager "à continuer d’offrir à chaque élève, comme elle l’a toujours fait, tous les aliments nutritifs nécessaires à sa croissance, tant les légumes, que la viande, le poisson ou les fruits, sans oublier de proposer un repas végétarien hebdomadaire dans le respect de la loi Egalim". Afin de mener à bien cette mesure, des économies seront réalisées sur d’autres postes prévient la mairie, qui assure ne pas vouloir augmenter les impôts jusqu’à la fin du mandat. 

Par ailleurs, en s’appuyant sur la Ferme urbaine, la ville souhaite, dans le même temps, "renforcer la part du bio en circuit extra-court" dans les assiettes des enfants et ainsi "diminuer le coût des matières premières".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut