Lyon : voitures incendiées et affrontements après la victoire de l'Algérie

Nouvelles tensions à Lyon dans la nuit du 14 au 15 juillet après la victoire de l'équipe nationale de l'Algérie en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations de football.

Le feu d'artifice à 22h30, le coup de sifflet final du match de football en l'Algérie et le Nigeria quelques minutes plus tard. Ce dimanche soir était particulièrement scruté par les forces de l'ordre. L'Algérie a remporté son match, se qualifiant en finale de la Coupe d'Afrique des nations. Comme les fois précédentes, le quartier de la Guillotière a été l'épicentre de nombreuses fêtes et célébrations bruyantes où se mélangeaient supporters brandissant drapeaux, rodéos urbains, et tirs d'engins pyrotechniques.

Les policiers ont bloqué le pont de la Guillotière pour empêcher les supporters de se déplacer vers la presqu'île. Face à des jets de projectiles, les forces de l'ordre ont répliqué avec des gaz lacrymogènes pour disperser ceux qui avaient envie d'en découdre. Selon les premiers retours, une dizaine de véhicules ont été incendiés sur l'agglomération de Lyon et du mobilier urbain dégradé. On ignore pour l'instant le bilan de la nuit. Les regards sont désormais tournés vers vendredi soir, finale de la Coupe d'Afrique des nations qui opposera l'Algérie au Sénégal.

7 commentaires
  1. vieux caladois - 15 juillet 2019

    quel rapport avec la France ?

  2. Galapiat - 15 juillet 2019

    Véritables émeutiers , la réplique devrait être proportionnelle, comme dans ce beau pays qu'ils soutiennent.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2019

      C'est à dire ?
      Torture ? Corruption ? Dictature militaire ? Autre ?
      Vous n'avez toujours pas assimilé que la violence est l'expression d'une frustration ?

      1. Bernard Girard - 15 juillet 2019

        Vous pensez que les tortionnaires, les corrompus et les dictateurs militaires sont violents parce que frustrés ? Non, sérieux ?

        1. Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2019

          Un tortionnaire, un dictateur, est frustré par la non maîtrise intellectuelle de l'opposant politique.
          Mais ça peut aussi être un tortionnaire pour raison sexuelle (frustration là aussi).
          Les corrupteurs ? En général, c'est parce qu'ils veulent le pouvoir pour eux tout seul (peur de ne pas maîtriser "les autres", encore et toujours).
          Alors oui, sérieux.
          Un contre argument ? 🙂

          1. JANUS - 15 juillet 2019

            La socio-psy de service qui défend sa monnaie !

          2. Abolition_de_la_monnaie - 15 juillet 2019

            Alors "Janus", dieu romain, malgré vos deux visages vous n'avez toujours pas envie de voir que l'environnement a un impact direct sur les comportements humains ?
            Pas non plus envie de voir que notre pensée n'est pas issue d'un jeu de 421 mais répond à des logiques mathématiques (même complexes) ? 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut