John Carew le 6 décembre à Gerland lors d’un match de ligue des Champions. (Photo de JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Lyon : un ancien joueur de l’OL condamné à de la prison ferme

Attaquant vedette de l'Olympique lyonnais entre 2005 et 2007, le norvégien John Carew a été condamné mercredi à 14 mois de prison ferme pour fraude fiscale aggravée. 

L'ancienne star du football norvégien John Carew, passé notamment par l’Olympique Lyonnais de 2005 à 2007 avant de rejoindre Aston Villa en Angleterre, vient d’être condamné pour fraude fiscale aggravée. L’attaquant vedette qui avait disputé 53 matchs et marqué 17 buts sous le maillot de l’OL a écopé ce mercredi d’une peine de prison ferme de 14 mois. 

29 millions d'euros non déclarés

Il s’est rendu coupable de ne pas avoir déclaré au fisc norvégien quelque 12,8 millions de couronnes (environ 1,2 million d'euros) de revenus entre 2014 et 2019, ainsi qu'une fortune personnelle de plus de 300 millions de couronnes (29 millions d’euros), alors qu'il était de facto résident fiscal dans son pays. Contacté par l'AFP, le tribunal d'Oslo a précisé que les services pénitentiaires décideront de la façon dont John Carew purgera sa peine, qui reste susceptible d'appel. L'ancien joueur a également été condamné à une amende de 540 000 couronnes (52 000 euros environ). 


"Le tribunal a conclu qu'il avait agi avec une négligence grave", Berit Reiss-Andersen, avocate de John Carew


Durant la période concernée, John Carew avait déclaré aux autorités être résident au Royaume-Uni et n'avoir donc pas besoin de payer d'impôts en Norvège. Pendant le procès, les procureurs ont toutefois montré qu'il avait séjourné plus de 183 jours dans son pays sur cette période, ce qui fait de lui un résident norvégien redevable d'y payer des impôts. 

Pour sa défense, le footballeur a déclaré à la cour avoir simplement suivi les conseils de son ancien agent. "Le tribunal a conclu qu'il avait agi avec une négligence grave, mais pas intentionnellement. Nous l'avons toujours affirmé", a déclaré son avocate Berit Reiss-Andersen dans un communiqué, en ajoutant que ce dernier "voulait faire amende honorable". 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut