Les travaux du tunnel du Lyon-Turin au niveau de Saint-Martin-de-la-Porte en Savoie.  ©PHOTOPQR/Maxime JEGAT –

Lyon-Turin : la France et l’Italie demandent à l’Europe un investissement plus fort

À l’issue d’une réunion organisée à Rome, la France et l’Italie ont demandé mardi 13 décembre à la Commission européenne d'augmenter à 55% son co-financement des travaux pour la construction de la liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin.

Il est encore difficile de connaître la forme que prendra la liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin, l’État n’ayant pas encore tranché sur la question des voies d’accès au tunnel, une décision du ministre des Transports n’étant pas attendue avant début 2023. En revanche, la France et l’Italie continuent de s’activer pour financer le projet et demandent à l’Europe d’augmenter son apport. 

Lire aussi : 

Les deux pays demandent à Bruxelles "d'augmenter de 50% à 55% le taux des cofinancements possibles du projet", celui-ci correspondant selon eux aux normes européennes requises. Selon le communiqué italien cité par l’AFP,  Rome et Paris ont également "voulu souligner l'importance stratégique de la liaison à grande vitesse pour les deux pays".

8,6 milliards d'euros

Cette demande formulée mardi 14 décembre après une réunion organisée à Rome entre la France et l’Italie intervient quelques mois après le coup de pression mis par l’Europe pour presser l’État français de choisir le tracé des voies d’accès sans plus tarder, au risque de rater les financements européens jusqu'en 2027. Estimée à 8,6 milliards d’euros, la construction du tunnel de 57,5 km à travers les Alpes italiennes et françaises devrait être achevée en 2030. 

À terme, la future ligne ferroviaire entre Lyon et Turin vise à réduire le transport de marchandises ferroviaire par camion entre la France et l’Italie via les Alpes, tout en divisant par deux le temps de trajet par deux des passagers. La capitale du piémont ne serait plus qu’à deux heures de Lyon. 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut