Bluely inauguration 213
© Tim Douet

Lyon Saint-Exupéry : Bluely, l'alternative à Rhônexpress pour 6 €

Un trajet Lyon / aéroport Saint-Exupéry pour 6 euros ? C'est possible grâce à Bluely, à condition de vouloir conduire une voiture électrique. Face à un ticket Rhônexpress à 16,10 euros, le service d'autopartage du groupe Bolloré s'est imposé comme une alternative.

Avec un contrat qui interdit la Métropole de Lyon de proposer une concurrence en transport en commun à la navette Rhônexpress, les usagers se tournent vers des solutions comme le covoiturage ou le partage d'un taxi / VTC. Avec un ticket vendu à 16,10 euros, Rhônexpress reste l'une des lignes les plus chères au monde sans alternative bus / métro entre le centre-ville et l'aéroport. Cette situation, associée à des recettes qui s'envolent pour Rhônexpress, pousse aujourd'hui la Métropole de Lyon à chercher des points de négociation (lire Rhônexpress, la cash-machine).

En attendant, le plan B comme Bluely parvient à tirer son épingle du jeu. Le service d'autopartage du groupe Bolloré a implanté une station en décembre 2016 et comptabilise plus de 7 000 trajets. Les utilisateurs peuvent ainsi louer une voiture quatre places permettant d'effectuer le trajet pour 8 euros, sans abonnement, voir 6 euros (avec l'abonnement annuel d'un an). Bluely propose de réserver l’une des sept places de la station à l’avance pour éviter toute mauvaise surprise. “Si une voiture est garée à votre place, nous avons mis en place un service pour que les gens pressés ne perdent pas de temps”, précise une source chez Bolloré. Cette réussite fait quelques envieux. Selon nos informations, Yea, le nouveau service d’auto-partage de Lyon Parc Auto, réservé au centre-ville de Lyon, étudie la possibilité de garer et prendre une voiture à l’aéroport.

Les 7000 locations de Bluely entre Lyon et l'aéroport sont néanmoins à relativiser face au 1,4 million de trajets effectués en 2017 en Rhônexpress. Le service d’autopartage peut néanmoins compter sur son prix, mais aussi sa disponibilité 24/24 7/7 pour continuer sa progression.

à lire également
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Cet été, Rhônexpress a lancé un casting pour trouver des personnes qui accepteront d’apparaître dans sa prochaine campagne de communication. Malgré des bénéfices records et un règlement contraignant pour les participants, Rhônexpress a décidé de ne pas payer ceux qui illustreront sa prochaine campagne publicitaire. L'image de Rhônexpress ne devrait pas s'arranger auprès des Lyonnais. […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut