Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Article payant

Rhônexpress, la cash-machine

La liaison ville-aéroport la plus chère d’Europe a encore augmenté ses tarifs, alors qu’elle permet déjà à ses actionnaires d’engranger de confortables bénéfices. Les successeurs de Gérard Collomb et Michel Mercier cherchent un moyen de sortir de l’étau du (trop) généreux contrat accordé à Rhônexpress.

Le scandale Rhônexpress, dossier lancé par Michel Mercier à l’époque où il était président du conseil général du Rhône et récupéré par Gérard Collomb dans le cadre de la métropole, n’en finit pas de s’autoalimenter. Au printemps, le prix du ticket, déjà considéré comme excessif par de nombreux usagers, augmentera encore légèrement.

Il vous reste 91 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut