raffinerie de Feyzin
©Eliot Lucas (image d’illustration)

Lyon : il y a 56 ans, la catastrophe de Feyzin coûtait la vie à 18 personnes

Le 4 janvier 1966, un mardi comme aujourd’hui, une terrible explosion retentissait peu après 6h30 sur le site de la raffinerie de Feyzin. 56 ans après cette catastrophe industrielle qui a provoqué la mort de 18 personnes, dont 11 pompiers, une cérémonie d’hommage était organisée ce matin près de la raffinerie. 

Ce mardi 4 janvier 2022, cela fait précisément 56 ans que 11 pompiers de Lyon et Vienne sont morts dans ce que l’on appelle désormais "la catastrophe de la raffinerie de Feyzin". Ce matin, le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, présidait une cérémonie à côté de la raffinerie, au sud de Lyon, pour leur rendre hommage ainsi qu’aux employés décédés lors de l’explosion. 

Retour 56 ans en arrière

Il est un peu plus de 6h30 lorsqu’une opération de routine se transforme en drame. Un employé du site entreprend de purger la sphère de propane numéro 443, un des huit réservoirs de gaz de la raffinerie de Feyzin, en ouvrant une vanne, qu’il ne parviendra pas à refermer. 

La fuite de gaz qui découle de cet incident génère une nappe de propane dans l’air, qui s’embrase au contact d’un véhicule circulant à proximité du site. Les flammes remontent alors jusqu’à la sphère 443  créant un incendie. La suite et ses conséquences sont connues, relatées notamment par le Musée des pompiers de Lyon, qui publie ce mardi des photos du drame et de l’intervention des pompiers, pour ne jamais oublier. 

Une onde de choc de 30 km

Pendant plus d’une heure, les pompiers tentent d’éteindre le feu avant que la sphère 443 n’explose, générant une immense boule de feu qui s’élève à 400 mètres de haut. Dans les minutes qui suivent, quatre autres sphères de stockage explosent, créant une onde de choc à environ 30 kilomètres à la ronde. 

Le bilan est dramatique, 18 personnes perdent la vie, sept pompiers de Lyon, quatre de Vienne et sept autres personnes présentes sur place. Près de 80 personnes sont également blessées par l’explosion, mais heureusement, les quelque 2000 employés du site, évacués en urgence, survivent au drame. 


En 2016, à l’occasion du 50e anniversaire du drame, Lyon Capitale était revenu sur les différentes catastrophes industrielles survenues dans la région depuis la catastrophe de Feyzin. Un article à retrouver ici. 

Lire aussi : 50 ans après Feyzin, les principaux accidents industriels de la région

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut