Lyon : Collomb défend ardemment l'Anneau des sciences, autoroute urbaine

Alors qu'il doit faire face à des accusations de "Greenwashing" avec son projet de végétalisation à la place des voies de bus et emplacement cyclables, Gérard Collomb assure la promotion de l'Anneau des sciences, une autoroute urbaine qui doit clôturer le périphérique de Lyon.

Difficile pour le maire de Lyon Gérard Collomb de convaincre de sa conversion "verte". Depuis plusieurs semaines, toutes tentatives de récupération écologique se soldent par un échec, voire polémiques cinglantes. Ses actions pour le climat à Lyon sont restées assez timides (lire ici). L'élu a ensuite déclenché la polémique avec son projet de végétalisation de la rue Édouard Herriot, en supprimant les couloirs de bus et emplacements dédiés aux cyclistes sans trop nuire à la place de la voiture (lire ici). Face aux nombreuses critiques et accusations de mener une opération de "Greenwashing à 600 000 euros", la ville a ensuite précisé que l'initiative pouvait évoluer.

Le maire relance la bataille de l'Anneau des sciences

Néanmoins, reste un point sur lequel Gérard Collomb aura du mal à afficher un visage plus "vert" : l'autoroute urbaine de l'anneau des sciences, deux fois 14 kilomètres à l'ouest, destinée à boucler le périphérique de Lyon autour de 2030. Le projet estimé entre 3 et 10 milliards selon le financement, en partie enterré, serait accompagné de sept échangeurs parfois prévus à la place de zones boisées autour de Lyon (voir les plans et parcours ici). Gérard Collomb mise sur les évolutions technologiques, espérant qu'en 2030 les voitures soient plus propres grâce à l’électricité ou l'hydrogène. Un espoir qui omet que près de la moitié des particules fines sont émises par le freinage, les pneus et l'usure de la route et qui ne règle pas la question de la construction des voies extérieures sur des zones boisées à proximité d'habitations, voire d'un éco-quartier et d'une maternité à Saint-Genis-Laval. En l'espace de deux jours, Gérard Collomb a milité ardemment une nouvelle fois pour la construction de l'Anneau.

Mercredi, lors de la pose de la première pierre du nouveau bâtiment de l'EM Lyon (lire ici), le maire a ainsi lancé : "L'école sera située à Gerland en face de la Confluence. Deux quartiers nouveaux qui vont aller de l'avant. La desserte est extraordinaire ici. Je rappelle que l'Anneau des sciences, que nous promouvons, passe près d'ici. Il porte bien son nom puisqu'il connecte toutes nos cités universitaires, d'ici jusqu'à la Doua". Jeudi lors des 50 ans de Lyon Parc Auto, Gérard Collomb a rappelé encore une fois qu'il "fallait construire l'Anneau des sciences". Le message est donc bien lancé, pas sûr qu'il soit bien reçu dans une ville qui connait une forte mobilisation citoyenne autour de la question climatique.

à lire également
Gérard Collomb lance sa campagne des municipales 2020
Gérard Collomb est officiellement entré dans la campagne des métropolitaines ce samedi matin. Dans son discours de clôture, devant 500 personnes, à la fin d’une réunion de travail qui avait des airs de meeting, le maire de Lyon a tenté de se poser en candidat écologiste tout en rappelant sa fibre très économique.
16 commentaires
  1. ALAIN CHAN - 21 juin 2019

    C'est ainsi quand les édiles, aussi méritantes soit-elles, s'accrochent pour rester au pouvoir, malgré le temps qui passe. Collomb finit par être totalement décalé par rapport à son temps, il ne peut plus comprendre les évolutions actuelles. Il a été nourri au productivisme, au consumérisme et à l'ancien monde pétri de bitume et de vitesse. Il serait plus pertinent qu'il cède la place et parte en beauté. Mais il va s'accrocher et finir un peu pathétique nous entraînant dans un investissement totalement anachronique.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 21 juin 2019

    Il est vraiment grand temps de ne plus tomber dans ce piège sémantique d'Anneau des sciences.
    .
    C'est l'anneau de la pollution, comme tout périphérique sur cette planète.

  3. Gérard Dutal - 21 juin 2019

    Gérard COLLOMB a raison.Il faut faire cet anneau des sciences .Le périphérique doit être bouclé si on ne veut pas que l'on traverse Lyon. Il faut pouvoir tourner autour de la ville pour aller de banlieue à banlieue sans avoir à passer par le centre . C'est du simple BON SENS ,si on veut moins de voitures dans le tunnel de Fourvière, et moins de pollution
    Sans l'Anneau des sciences l'autoroute ne sera jamais remplacée par un boulevard urbain!

    1. Abolition_de_la_monnaie - 21 juin 2019

      Son hégémonie Gérard Collomb a tort.
      Construire l'anneau de la pollution, c'est faire perdurer un modèle de société obsolète basé sur le pétrole et le gaspillage. Il prend les problèmes à l'envers, comme quasi tout le monde ! Le ferroutage, des trains de voyageurs avec des prix non-exorbitants, c'est ça les solutions.
      L'anneau de la pollution ne réduira pas la pollution, elle l'augmentera (de par sa construction, de par son usage, comme à chaque fois qu'on crée une voie nouvelle).
      Si vous ne voulez plus voir l'autoroute le long du Rhône, vous n'avez qu'à l'enterrer sur place, un bon sarcophage de béton ou autre, comme ça vous pourrez continuer à faire du fric avec l'immobilier de la Confluence, seule réelle motivation à déplacer cette autoroute dans la nature.

    2. Bernard Girard - 21 juin 2019

      Mais non, cher Gérard.
      Faut-il te rappeler qu'il y a quelques années une personne de notre connaissance à utilisé sa voiture entre le cours de Verdun et le Tonkin à Villeurbanne pour assister à une réunion du Débat public sur l'anneau d'essence, alors que métro et tramway relient très bien les deux secteurs ?
      Mais ils sont des milliers chaque jour à faire ainsi, et l'autoroute périphérique n'en dissuadera pas un seul.

      Pour voir moins de voitures, pas d'autre solution que d'enlever de la place aux voitures, et la donner aux gens à pied, en vélo, aux transports publics.

    3. Bernard Girard - 22 juin 2019

      Le précédent message s'adresse à Gérard DUTAL,
      mais si le maire de Lyon veut en faire son profit, qu'il n'hésite pas : ce sera bon pour notre santé à tous.

  4. Galapiat - 21 juin 2019

    l'anneau des sciences un aménagement indispensable dont la décision de mise en œuvre devrait rester loin des influences rétrogrades, il serai bon de l'associer au second pont parallèle au barrage,

  5. Galapiat - 21 juin 2019

    la mobilisation climatique ?? quelques milliers de manifestants qui prétendent agir pour le climat quand des milliards de chinois, indiens, russes, américains etc sourient en observant les contraintes auxquelles on se soumet grévant nos avancées technologiques derrière les tambours majors écolos.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 21 juin 2019

      il suffit de ne plus exporter notre pollution chez les autres en faisant fabriquer nos merdes par les chinois ou en Asie. Si un produit n'est pas fait dans de bonnes conditions, on l'interdit de territoire.

  6. Galapiat - 21 juin 2019

    Quand on parcoure Abo, pas de surprise le disque est rayé il tourne en boucle faute de solutions à apporter

  7. vieux caladois - 21 juin 2019

    le tour de Lyon en trottinette ça se serait bien !

    1. Bernard Girard - 21 juin 2019

      Ben ... non : Les trottinettes, on peut à la rigueur accepter qu'elles traversent la ville au plus court.
      Donc l'anneau d'essence, qui fait le tour, ne sert strictement à rien.

  8. Vallon de Beaunant - 21 juin 2019

    Mobilisons nous pour combattre ce projet de 40 ans qui ne tient pas compte de l évolution des mobilités. Détruire des espaces naturels, de la biodiversité c est ainsi que Collomb conçoit la planète. Il est temps qu il parte à la retraite et a qu il fasse du vélo et de la trotinnette électrique. Il comprendra que le monde a évolué. Des actions sont en cours pour mobiliser.

  9. philippechaumont - 21 juin 2019

    Le drame du réchauffement climatique, c'est que les répercussions les plus importantes arriveront dans 50 ou 100 ans, quand tous les hommes politiques actuellement au pouvoir seront enterrés depuis belle lurette. Comment voulez-vous que ces hommes politiques privilégient des mesures pour un avenir qu'ils ne verront pas, par rapport à un programme électoral pour le présent et leur réélection, qui leur commande de proposer une politique aussi consensuelle que possible avec la majorité des français qui sont plutôt climato-sceptiques...

  10. Galapiat - 21 juin 2019

    Chaumont : Quelles sont les études qui te servent de base ??, Lis la théorie des" cycles du climat de Milankovitch" ( 20 ans d'études scientifiques) ceci t’évitera de chanter avec l'orchestre dirigé par le GIEC..Le drame c'est de répéter sans la moindre connaissance scientifique, pour paraitre.

  11. Galapiat - 22 juin 2019

    Jamais d'arguments scientifiques concernant le climat, des extrapolations fourbies par le GIEC soutenues par des répéteurs , une manière de semer le trouble en agitant la grande peur, rien non plus sur les flottes de tankers, de promènes couillons de croisières, casino parc flottants dont la somme des pollutions dépassent du double celle des VL européens, intoxiquent les résidents des ports visités.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut