(Photo de JEFF PACHOUD / AFP)

Lyon : certains professionnels désormais prioritaires dans les stations-service

Alors que la pénurie de carburant se poursuit dans de nombreuses la majorité des stations-service de la ville de Lyon, la préfecture du Rhône a pris un arrêté donnant la priorité à la pompe à certains automobilistes. 

Dix-huit jours après le début de la grève des raffineurs de TotalEnergie, à laquelle participent les employés de la raffinerie de Feyzin, de très nombreuses stations-service de la ville de Lyon et plus largement de la Métropole peinent à se réapprovisionner. Jeudi soir, les services de l’État au niveau du département du Rhône estimaient que "la situation reste stable depuis ce début de semaine" au niveau local.

Près d'une quinzaine de stations à sec

Pourtant, selon nos calculs basés sur les données de l’application de partage d’information Mon Essence, sur laquelle les usagers peuvent signaler une pénurie ou un réapprovisionnement dans une station, seulement 7 stations sur les 21 que compte Lyon avaient encore du carburant aux environs de 7 heures ce vendredi matins. Des informations qui pourraient évoluer au fil de la journée, dans un sens ou dans l’autre, mais qui témoigne des difficultés rencontrées par le secteur et les automobilistes.  

Dans le but "d’assurer la continuité des missions de service public", la préfecture du Rhône a donc pris un arrêté pour donner un accès prioritaire à la pompe aux véhicules de certains professionnels. Ce coupe-file n’est utilisable que dans cinq stations TotalEnergie du département : Bron-Laurent Bonnevay, Dardilly, Lyon-Garibaldi, Saint-Symphorien-d'Ozon, Tarare et Villefranche-sur-Saône sur présentation d’une carte professionnelle.

Quels professionnels sont concernés ? 

  • les véhicules sérigraphiés et banalisés des armées, de la police nationale, de la gendarmerie nationale, de police municipale, des douanes, des services pénitentiaires ;
  • les véhicules opérationnels des services de secours et d’incendie ;
  • les véhicules du SAMU et du SMUR ;
  • les véhicules sérigraphiés des associations agréées de sécurité civile ;
  • les véhicules de transports sanitaires (ambulances hospitalières et privées agréées) ;
  • les véhicules nécessaires à l’approvisionnement logistique des établissements de santé ;
  • les véhicules de transport de produits sanguins, pharmaceutiques et d’oxygène ;
  • les véhicules des laboratoires de biologie médicale ;
  • les véhicules des médecins, des infirmiers, des personnels hospitaliers, des professionnels paramédicaux et des personnels des services de soins à domicile au profit des personnes âgées dépendantes ou en situation de handicap ;
  • les véhicules des services funéraires ;
  • les transports scolaires ;
  • les véhicules de collecte des ordures ménagères et des déchets hospitaliers ;
  • les véhicules d’urgence disposant d’avertisseurs sonores et lumineux (EDF, ENGIE, ENEDIS, GRDF, télécommunications...) ;
  • les véhicules de transport d’hydrocarbures ;
  • les véhicules de transport de fonds ;
  • les véhicules d’intervention d’urgence de la SNCF et des opérateurs de transport ;
  • les véhicules de dépannage routier.
Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut