Le Rhône à Lyon © Tim Douet

Lyon accueille le premier parc fluvial d’hydroliennes en France

Ce vendredi, le président de la métropole inaugurait le tout premier parc fluvial d’hydroliennes de France, à Caluire-et-Cuire. Un projet ambitieux et respectueux de l’environnement.

Une nouveauté de plus pour la métropole de Lyon, fière d’annoncer le lancement du premier parc fluvial d’hydroliennes de France. Inauguré ce vendredi 21 décembre, le parc présente un atout majeur pour le territoire de la métropole, qui espère pouvoir subvenir aux besoins énergétiques de 500 foyers, hors consommation de chauffage. "La métropole de Lyon est fière d’accueillir sur son territoire cette innovation majeure qui démontre une fois de plus que les solutions existent et qu’elles sont dans les territoires", se félicitait le président du conseil de la métropole lors de l’inauguration.

Le projet remonte à 2015, lorsque les Voies navigables de France envisagent un parc fluvial sur le territoire de la métropole de Lyon. C’est le site de Saint-Clair qui retient l’attention, en raison de l’importante vitesse de courant. En outre, l’emplacement du parc ne perturbe en rien la navigation sur le Rhône. A haute du parc Saint-Clair et de la Feyssine, les quatre hydroliennes mises en place au courant du mois d’octobre devraient produire de l’énergie pendant 25 ans.

Un atout environnemental

Remporté par HydroQuest (ingénierie hydrolienne) et Hydrowatt (exploitant), le projet se veut écologique et respectueux de l’environnement. Les hydroliennes fonctionnent immergées, grâce aux courants qui font tourner les pales. Nul besoin d’un lourd chantier pour les installer, elles garantissent le respect de la faune et de la flore du Rhône. En outre, elles n’émettent aucun gaz à effet de serre. Les hydroliennes permettent d’éviter une émission de CO2 pouvant aller jusqu’à 300 tonnes par an. Une perspective dont se réjouit David Kimelfeld, président du conseil de la métropole de Lyon. "La métropole de Lyon fait figure de pionner en matière de transition énergétique. Cette ferme hydrolienne le démontre […] Très tôt, la métropole a pris conscience des enjeux climatiques. Grâce à notre Plan Climat Energie Territorial lancé en 2012, nous avons déjà réduit nos émissions de gaz à effet de serre de 16,5 %."

à lire également
L'enquête Baromètre des villes cyclables touche bientôt à sa fin. Les cyclistes sont appelés à donner leur avis sur les usages vélos dans leur ville. Néanmoins pour que les communes soient prises en compte, il faut suffisamment de participants, ce qui n'est pas toujours les cas dans la métropole de Lyon.
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 23 décembre 2018

    "La métropole de Lyon fait figure de pionner en matière de transition énergétique"
    toujours à vouloir flatter l'ego des lyonnais... 😀
    Non, la société Grenobloise a été obligée de faire ses essais bien loin de la région parce que personne, y compris vous, n'avez cru en cette idée. (qui n'est pourtant pas nouvelle car les moulins sur des barges, ça a existé il y a bien longtemps).
    .
    Est-ce qu'une étude existe sur les possibilités des ressources lyonnaises en la matière ?
    Le rhône, la saône, combien peut-on mettre de ces centrales rien que sur notre territoire sans que cela nuise à la faune et la flore ?
    Est-ce que le soutien de la ville est juste électoral (histoire de pouvoir ressortir ce fait au moment des élections et dire "regarder, on fait plein de choses, on est les meilleurs !") ou est-ce une démarche de fond, sincère, qui pourrait remettre en cause la dépense énergétique de la ville ?

  2. Galapiat - 23 décembre 2018

    Dans les Pyrénées des dizaines de particuliers ont réhabilités les chutes exploitées jadis par de petites compagnies locales . sSagissant de la difficulté à équiper le Rhône , toutes décisions doit être soumise à autorisation. de la CNR;;;Les iles bretonnes sont bien avancées en matière d'hydroliennes mais ici aussi on se hâte lentement il faut d'abord favoriser éolien et solaire même si l'on sait que l’hydrolien est bien plus fiable ne dépendant ni du vent ni du soleil , cerise sur le gâteau les hydroliennes sont fabriquées à Cherbourg .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut