Université Jean Moulin Lyon 3. Façade du Palais de l’Université, 15 quai Claude Bernard © David Venier – Université Jean Moulin Lyon 3

L’Université Lyon 3 veut retirer un titre de "docteur" accordé à un criminel

18 ans après avoir accordé le titre de Docteur honoris causa à Blaise Compaoré, un dictateur burkinabé condamné à la prison à perpétuité pour assassinat, l’Université Lyon 3 souhaite lui retirer. 

L’Université Lyon 3 a décidé de faire amende honorable 18 ans après avoir accordé en 2004 un titre honorifique de Docteur honoris causa à  Blaise Compaoré, ancien dictateur du Burkina Faso. Il aura fallu attendre que ce dernier soit "condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat, entre autres, de Thomas Sankara" pour que l’université lyonnaise "lave l’affront  fait aux valeurs universitaires autant qu’au peuple burkinabé", explique Éric Carpano, le directeur de la faculté lyonnaise. 

Dans un communiqué, M Carpano précise que "ce qui était déjà inacceptable en 2004 l’est encore davantage aujourd’hui" et que "l’Université Jean Moulin a gravement manqué à ces valeurs en décernant le 23 avril 2004" un titre à Blaise Compaoré,  un homme " ayant asservi son peuple durant des années et symbole d’une francophonie dévoyée par le néocolonialisme de la « Françafrique »". La décision de lui retirer son titre sera soumise au prochain conseil administratif de l’université. 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut