Les drapeaux de la ville de Lyon, de Fourvière (au fond) et de la vierge Marie était de sortie dans le cortège de l’extrême droite, amis pas de signe de la banderole Lugdunum suum avant l’arrivée à Fourvière. (Photo de OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Les identitaires ont défilé à Fourvière pour le 8 décembre, malgré l’interdiction 

L’arrêté préfectoral pris lundi pour interdire une procession de l’extrême droite à Fourvière pour le 8 décembre n’aura pas suffit. Jeudi soir, près de 300 personnes se sont réunies pour participer à ce défilé aux flambeaux. 

Une nouvelle fois interdits par la préfecture de défiler à Fourvière pour le 8 décembre, comme c’est régulièrement le cas depuis 2013, les identitaires Lyonnais ont tout de même marché derrière la procession du diocèse jeudi à la nuit tombée. Selon nos confrères du Progrès et de Tribune de Lyon présents sur place, près de 300 personnes ont rejoint le cortège de l’extrême droite sous les yeux des forces de l’ordre. Malgré l’interdiction du rassemblement, les policiers ne sont pas intervenus pour éviter un éventuel mouvement de foule.

Cette fois, pas de slogans racistes, comme cela avait pu être le cas lors d’une manifestation sauvage organisée dans les rues de Lyon par les identitaires fin novembre, mais des drapeaux de la ville de Lyon, de la vierge Marie et de la basilique de Fourvière, selon le quotidien régional. Pendant quelques secondes seulement une banderole Lugdunum Suum, du nom de la manifestation interdite par le préfet du Rhône, aura été déployée par les participants avant d’être rangée suite à l’intervention des policiers. 

Quid des sanctions ?

Reste désormais à savoir si des poursuites seront engagées contre les organisateurs. L’arrêté pris lundi par les services de l’État précisait qu’en cas d’infraction les organisateurs s'exposent à une amende de 7 500 euros et à une peine de six mois d’emprisonnement. Les participants, eux, pourraient écoper d’une contravention de 4e classe. 

Jeudi, dans l’après-midi, le groupuscule d’extrême droite Les Remparts, avait réitéré son appel à marcher jusqu’à Fourvière dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut