Philippe Albanel est le fondateur des cafés intergénérationnels Chez Daddy.

Les Cafés Chez Daddy pour lutter contre l'isolement des personnes âgées (vidéo)

Philippe Albanel est le fondateur des cafés intergénérationnels Chez Daddy. Il était sur le plateau de l'émission "6 Minutes Chrono" pour parler de l'isolement des personnes âgées et des solutions qu'il apporte à travers son initiative lyonnaise.


Philippe Albanel donne le principe des cafés Daddy : "Le but est de créer des lieux où l'on puisse se rencontrer quel que soit son âge et son milieu social, avec une volonté : lutter contre l'isolement des plus âgés. Ce sont des cafés de quartier ouverts à tous. Aujourd'hui il y a deux cafés, l'un à la Croix-Rousse, l'autre à Perrache. Il y a une vraie mixité générationnelle et sociale. Une particularité que l'on a c'est que dans nos cafés il y a des tisseurs de liens pour favoriser cette rencontre. Il n'y a ainsi pas de table individuelle mais de grandes tablées pour favoriser les échanges."

Les 4 piliers des cafés Chez Daddy :

Il développe en livrant les quatre piliers de l'esprit des cafés : "Il y a le premier pilier qui est la rencontre intergénérationnelle à laquelle on croit. On pense que l'on a besoin d'avoir près de chez soi des lieux pour faciliter le rencontre.

La convivialité

Le deuxième pilier est la convivialité, c'est pour cela que l'on a repris les codes du café. Nous voulons des endroits chaleureux où l'on puisse s'amuser avec des activités, comme des concerts, des karaokés, des jeux de société en libre service.

La transmission

Ensuite, le troisième pilier est la transmission et c'est la force de cafés Chez Daddy. Nous faisons entre 60 et 80 activités par mois grâce aux talents des habitants du quartier. Nous partons du principe que tout le monde à quelque chose à transmettre. Par exemple, il y a l'atelier tricot, la lecture de contes pour enfants, de la réparation de vélo, de la découverte de pays... Cela valorise ceux qui animent les activités et cela enrichit ceux qui y participent.

L'entraide

Enfin, le quatrième pilier est l'entraide. Notre slogan est "Plus qu'un café, une seconde famille", car nous avons la volonté d'avoir toujours une seconde famille près de chez soi en cas de besoin. Aujourd'hui, notre sentiment est que l'isolement a explosé ces dernières années avec les évolutions du schéma familial qui le modifient, l'affaiblissent, et un éparpillement géographique. Le principe est donc de rejoindre cette seconde famille. Cela va des visites à l'hôpital à changer une ampoule. Pendant le confinement, on a eu 150 bénévoles du quartier qui se sont mobilisés pour faire les courses et de la convivialité."

Plus de détails dans la vidéo sur : les origines des cafés, les types d'engagements pour les bénévoles et les activités autour de Noël.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut