Le Cardinal Barbarin lors de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé qu’il allait proposer sa démission au pape François © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Le pape François remercie l'ancien cardinal lyonnais Barbarin lors d'un discours

À Assise (Italie), vendredi 12 novembre, le pape François a adressé quelques mots à Philippe Barbarin, ancien cardinal lyonnais. Il avait donné sa démission en mars 2020 après avoir été accusé de non-dénonciation d'abus sexuels sur mineurs.

Le pape François a remercié vendredi le cardinal Barbarin lors d'un discours à Assise (centre de l'Italie). Il estime que ce dernier a vécu "avec dignité l'expérience de l'abandon", rapporte l'AFP. Le pape avait accepté en mars 2020 la démission de l'ancien cardinal Philippe Barbarin. Condamné en 2019 pour ses silences sur les agressions sexuelles sur mineurs d'un ancien prêtre de son diocèse, Bernard Preynat. Il a ensuite été relaxé par la Cour d'appel, car les victimes étaient majeures au moment où il a pris connaissance des faits. Après sa démission, l'homme d'Église est devenu aumônier en Bretagne.

"Je voudrais remercier [...] le cardinal [Barbarin] pour sa présence. Il est parmi les pauvres. Lui aussi a vécu avec dignité l'expérience de la pauvreté, de l'abandon, de la méfiance. Et il s'est défendu par le silence et la prière", a déclaré le pape lors d'un déplacement à l'occasion de la journée mondiale des pauvres. 500 personnes en situation de précarité venues de différents pays d'Europe, dont environ 200 Français, étaient venues assister à ce discours.

Interrogé par les journalistes à l'issue de la cérémonie, Mgr Barbarin n'a pas souhaité réagir à cette intervention.

Violences sexuelles dans l'Église : un rapport accablant

Cette prise de position du pape intervient alors que l'Église de France est confrontée à une crise inédite depuis la publication début octobre d'un rapport accablant par la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise (Ciase). Le rapport Sauvé recense 330.000 victimes et 2.900 à 3.200 agresseurs hommes au sein de l’Église catholique en France depuis 1950.

Le 5 octobre 2021, l'archevêque Mgr Olivier de Germay a affirmé que dans le diocèse de Lyon, entre 1950 et aujourd’hui, 76 cas de prêtres et religieux auteurs de violences sexuelles ont été recensés. 49 ont été perpétrées sur des personnes mineures.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut