Image d’illustration école (Photo by MARTIN BUREAU / AFP)

Le nombre d’élèves baisse à Lyon, 38 classes en moins à la rentrée dans les écoles

Depuis trois ans la ville de Lyon est confrontée à une baisse démographique sur son territoire, qui se retrouve également dans les écoles, qui perdent des élèves d’année en année. En trois ans, le nombre d’écoliers a baissé de près de 2 000 à Lyon, entraînant une réduction du nombre de classes.

À Lyon, à deux jours de la rentrée scolaire le rectorat se veut rassurant quant à la pénurie de professeurs qui touche certaines académies de France et assure qu'il "y aura un enseignant dans toutes les classes du 1er degré". Dans la capitale des Gaules, la baisse des effectifs est plutôt à chercher du côté des écoliers. Cette année, près de 35 000 élèves effectueront leur rentrée dans les 208 écoles de la ville de Lyon jeudi 1er septembre. Il y a un an, en septembre 2021, ils étaient un peu de 36 000 à franchir les portes des écoles maternelles et élémentaires gérées par la municipalité. 

La mairie estime qu’entre 2020 et 2022 cette baisse représente 10% des élèves scolarisés entre Rhône et Saône. Une diminution des effectifs qui ne seraient "pas propre à Lyon" à entendre Stéphanie Léger, l’adjointe déléguée à l’éducation, mais généralisée aux grandes villes de l’agglomération et qui se retrouverait ainsi dans des villes du Rhône comme Villefranche-sur-Saône ou Tarare. 

Près de 2 000 élèves en moins en 3 ans

Un constat partagé par Philippe Carrière, le Directeur académique des Services de l’Éducation nationale du Rhône, qui souligne que "la tendance est nationale. Dans toutes les métropoles, il y a une baisse démographique dans le 1er degré". "Il y a peut être un effet covid lié au confinement et au besoin de nos concitoyens de vivre autrement", en marge des grandes villes, avance le représentant de l’Académie de Lyon, tout en précisant que le nombre d’élèves "augmente dans les villes de la seconde ceinture".


"La tendance est nationale. Dans toutes les métropoles, il y a une baisse démographique dans le 1er degré", Philippe Carrière, le Directeur académique des Services de l’Éducation nationale du Rhône


En 2020, le nombre d’écoliers a baissé de 1 000, puis de 800 en 2021 et devrait baisser d’au moins une centaine d’élèves cette année Lyon. Au niveau du département, la diminution par rapport à 2021 devrait être de 3100 élèves selon les prévisions du rectorat. À la lumière de ces évolutions démographiques, en accord avec la ville de Lyon, les autorités académiques ont donc décidé de fermer 54 classes cette année à Lyon. 

Une baisse d'effectifs loin d'être homogène

Néanmoins, "la baisse des effectifs n’est pas homogène à Lyon", alerte Stéphanie Léger, et dans certains quartiers comme aux Girondins dans le 7e arrondissement ou à Mermoz dans le 8e il est "nécessaire d’ouvrir des classes", précise l’élu. Par conséquent, en parallèle des fermetures 16 classes ont été ouvertes pour cette rentrée 2022, ce qui ramène à 38 le nombre de classes en moins à Lyon cette année. Un chiffre qui reste très supérieur aux deux dernières années, le bilan entre les fermetures et les ouvertures s’étant révélé positif en 2020 (+2 classes) et 2021 (+4 classes). Un bilan nuancé par Stéphanie Léger, qui explique qu’il "y avait un besoin de rééquilibrage après deux années marquées par le Covid-19 où nous avions décidé de ne pas réduire le nombre de classes, malgré les baisses d’effectifs, en raison des mesures sanitaires".


"Il y avait un besoin de rééquilibrage après deux années marquées par le Covid-19", Stéphanie Léger, adjointe déléguée à l’éducation


Dès 2023, ces chiffres devraient de nouveau évoluer, la municipalité ayant décidé de créer quatre nouveaux groupes scolaires, soit 62 nouvelles classes, dans les 2e, 7e et 9e arrondissements où la demande de places se fait forte et illustre les grandes disparités à travers la ville. 

Lire aussi : Quatre nouvelles écoles ouvriront à Lyon en 2023 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut