« La Traboule » dans le Vieux-Lyon, un bar associatif du mouvement d’extrême-droite Génération identitaire © Antoine Merlet

Le conseil municipal adopte un vœu contre les QG de l’extrême droite à Lyon

Le conseil municipal vote à l'unanimité pour la fermeture de la Traboule et l'Agogé des QG très connus de l’extrême droite à Lyon.

Le premier vœu du conseil municipal a été voté à l'unanimité. La Traboule et l'Agogé dans le vieux Lyon, lieux bien connus de l’extrême droite dans la capitale des Gaules seront fermés. Le conseil suit donc le chemin tracé ce jeudi 15 décembre par la métropole.

Nadine Georgel, maire du 5e arrondissement a souligné "les violences commises par ces groupes exacerbées par les rixes qui ont éclatées en marge du match France - Maroc." Elle énumère aussi un grand nombre d'agressions à caractère raciste, antisémite ou encore homophobe de ces groupes. Cette dernière demande que tout soit fait pour "réduire leurs moyens matériels et logistiques."

Les autres groupes ont tous abondé en ce sens à l'image de David Kimelfeld qui a qualifié les locaux de "lieux nauséabonds." La dissolution du groupuscule d'extrême droite "génération identitaire" n'avait pas suffi. La fermeture de ces locaux sera-t-elle la solution ?

Plus de détails : Le conseil municipal de Lyon fait front contre les violences de l’extrême droite

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut