Lyon Part dieu

Le concours d’innovation de l’État I-Lab récompense 6 start-ups de la région

Le concours d'innovation de l'État i-Lab 2021-2022 a récompensé 78 lauréats. Six d'entre eux sont issus de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Six start-ups de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été récompensées lors du concours d’innovation de l’État créé en 1999 "pour favoriser l’émergence de grands champions français à l’international et encourager l’esprit d’entreprendre dans la deeptech". 

Au total, cette année 240 lauréats ont été récompensés dans trois catégories différentes, le volet i-PhD, adressé aux jeunes chercheurs, le volet I-Lab, destiné à récompenser la création d’entreprises innovantes, et le volet I-Nov, qui soutient des projets d’innovation au potentiel particulièrement fort pour l’économie française portés par des start-ups et des PME. 


"Si nous souhaitons avoir 100 licornes et 10 décacornes en 2030 comme nous l’avons annoncé, il est essentiel de soutenir les entreprises innovantes dans la durée", Bruno le Maire, ministre de l'Économie


Soit un panel très large qui doit permettre de "soutenir les entreprises innovantes dans la durée […] en leur donnant des moyens financiers conséquents ainsi qu’une visibilité nationale". Un passage indispensable "si nous souhaitons avoir 100 licornes et 10 décacornes en 2030 comme nous l’avons annoncé", souligne le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Jusqu'à 600 000 euros par projet

Jeudi, l’incubateur et accélérateur d'innovations Deep Tech de Lyon & St Etienne, Pulsalys, organisait une cérémonie pour honorer six start-ups de la région Auvergne-Rhône-Alpes lauréates le 4 juillet du volet I-Lab et qu’il a accompagné. Au même titre que les 72 autres lauréats de cette catégorie, ces entreprises, principalement spécialisées dans le domaine de la santé, du numérique et de la mécanique bénéficieront du soutien de l’État pour poursuivre leurs projets. Avec un budget total de 26 millions d’euros, chaque projet peut recevoir jusqu’à 600 000 euros d’aide.

Véritable gage de reconnaissance, le label I-Lab permet aussi aux lauréats d’attirer plus facilement des investisseurs, un passage toujours compliqué pour les start-ups, mais indispensable pour financer des recherches, des essais et des tests souvent très chers.

Focus sur les six 6 lauréats

Alexandre Bancet avec Kairos Discovery : qui élabore un médicament avec une molécule spéciale qui permet de lutter contre les cancers du pancréas et du cerveau. Alexandre Bancet espère profiter du soutien du I-Lab pour passer aux essais sur l'Homme.

Inna Menkova avec Allogenica : qui lutte contre le cancer du sang grâce à nouvelle génération de cellules qui a déjà soigné 90% de patients diagnostiqués incurables. Le soutien du I-Lab doit permettre à la start-up de rendre plus abordable le coût de son traitement.

Christophe Pichol-Thievend avec Muodium : il utilise une technologie comparable aux rayons X, mais dans l'imagerie. Cela leur permet d'imaginer des constructions dans des zones inaccessibles aux drones et caméras. La start-up a déjà travaillé à la réalisation des tunnels du métro de Paris par exemple. Cette récompense doit permettre à Muodium d'améliorer la résolution des images prises.

José Brunet avec Woodtechno : est spécialisé dans la création de granulés de bois à haute performance énergétique grâce à un procédé innovant sur le marché de l'énergie-bois.

Héléna Jerome avec Safehear : élabore de protections auditives communicantes à destination des usines et des entreprises. Là où le volume sonore est si élevé que les employés doivent porter une protection, mais ne peuvent pas communiquer. Le soutien du I-Lab va permettre de développer la technologie de ces protections pour donner l'opportunité aux usagers de "choisir" ce qu'ils veulent écouter.

Rémi Agier avec Visual Behavior : développe la robotisation et l'automatisation de machines grâce à l'utilisation d'une technologie prenant son inspiration dans le cortex visuel humain. L'objectif par la suite est de créer un système générique, qui permettra au robot de s'adapter seul aux situations.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut