raffinerie de Feyzin
©Eliot Lucas (image d’illustration)

La raffinerie de Lyon Feyzin en maintenance, des nuisances à prévoir

Durant cette phase d'arrêt de sept semaines, la torche de la raffinerie pourrait tourner à plein régime et occasionner de la fumée et du bruit.

Le groupe Total a annoncé qu'à partir du 14 février prochain et pour une durée prévisionnelle de sept semaines, la raffinerie de Feyzin sera à l'arrêt. L'objectif de ces travaux sur les unités de raffinage est de “renforcer la sécurité et d’apporter des améliorations techniques, en particulier pour réduire la consommation énergétique et les émissions de CO2”. L’ensemble des installations du raffinage sera ouvert, nettoyé puis inspecté. Le budget global consacré à cet arrêt s’élève à près de 80 millions d’euros. 

De la pollution à prévoir 

“Durant les phases d’arrêt puis de redémarrage des unités industrielles et, conformément aux procédures de sécurité, des gaz pourront être brûlés à la torche pour en assurer la combustion. Les différentes étapes opératoires programmées impliquent de gérer des excédents de gaz. Ces derniers ne pouvant pas être stockés ni relâchés à l’état gazeux dans l’atmosphère, il est nécessaire de les évacuer via la torche, ce qui peut générer de la fumée et du bruit. La direction du site prie d’avance ses riverains de bien vouloir l’excuser pour la gêne occasionnée”, précise par ailleurs Total.

Près de 200 entreprises travailleront sur ce chantier dont 40 % sont basées dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et plus de 95 % sont françaises. Pas loin de 1800 intervenants extérieurs seront présents en même temps sur le site durant la période de pointe des travaux. 

à lire également

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut