Le petit singe retrouvé est un ousititi à pinceaux blancs, il s’agit d’une espèce protégée. (Crédit : Creative Commons )

La police interrompt la vente d’un singe protégé à Lyon 

Grâce à une annonce repérée sur le Darknet par la Spa de Lyon, la police a pu  empêcher la vente d’un ouistiti à pinceaux blanc. Le petit animal a été confié à un zoo. 

Les policiers de la BAC lyonnaise ont fait une prise pour le moins originale dimanche 8 janvier dans le 3e arrondissement. Grâce à un signalement de la SPA de Lyon qui avait repéré sur le Darknet la vente à venir d’un ouistiti à pinceaux blanc, les agents ont pu s’inviter lors de la transaction. 

Prix de vente : 4 000 euros

Deux Lyonnais de 24 et 25 ans ont été interpellés dans le hall d’un immeuble de la rue de l’Abondance, avant d’être placés en garde à vue selon des informations du Progrès. Le petit animal protégé, qui devait être vendu pour la modique somme de 4 000 euros, serait originaire d’Amérique latine. Une enquête est en cours afin de déterminer son parcours jusqu’à Lyon.

Les deux suspects ont été relâchés après leur audition. Lors de leur garde à vue, l’un d’eux a reconnu avoir détenu le ouistiti, le second a en revanche nié en bloc. Le petit singe a quant à lui pris la direction du Zoo de Saint-Martin-la-Plaine, où, selon nos confrères, il a été pris en charge par le service vétérinaire. 

De précédentes découvertes

Ce n'est pas la première fois que des ouistitis sont découverts dans la région lyonnaise. Au mois d'août 2021, les sapeurs-pompiers avaient capturé un "ouistiti pygmée" en liberté à Saint-Priest. Près d'un an plus tard, en mai 2022, c'est un ouistiti à pinceaux noirs qui avait été attrapé par la SPA dans le jardin d'une habitante de la Métropole de Lyon.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut