Halloween

Halloween : 11 mineurs interpellés à Lyon

Le dispositif de sécurité était renforcé pour cette soirée du 31 octobre, alors que la police a procédé à 12 interpellations après que des "appels à la purge" ont été lancés sur les réseaux sociaux.

12 personnes interpellées, dont 11 mineurs. C'est le bilan de la soirée du 31 octobre à Lyon, où des rassemblements ont eu lieu place Bellecour et dans les rues attenantes. Les lignes de bus avaient été déviées. La préfecture évoque des "dégradations par incendies et jets de projectiles contre les forces de l'ordre et les transports en commun". Le préfet Stéphane Bouillon comme le sous-préfet à la Sécurité Etienne Soskopf étant partis rejoindre le cabinet de Christophe Castaner place Beauvau, c'est le secrétaire général Emmanuel Aubry qui pilotait le dispositif de sécurité de ce 31 octobre nous a expliqué la préfecture. Un dispositif important "spécifiquement été déployé dans la métropole, à la suite de menaces d’un rassemblement violent dans le centre-ville de Lyon, diffusé par un "appel à la purge" relayé sur les réseaux sociaux", précise la préfecture par voie de communiqué. Quelques 550 policiers dont une compagnie de CRS, ainsi que 110 gendarmes et 220 pompiers ont été déployés sur le département du Rhône.

A Lyon, les policiers "sont intervenus afin de faire cesser immédiatement tous les troubles à l’ordre public et disperser toute tentative d’attroupement, assure la préfecture. Ils ont interpellé 12 personnes mises en cause pour des infractions commises dans le cadre de ces festivités, dont 11 mineurs". Un jeune homme de 20 ans, suspecté d'avoir appelé à la purge sur le réseau social Snapchat a quant à lui été interpellé dans l'après-midi après avoir été identifié par le service enquêteur. Deux policiers ont été légèrement blessés en intervention au cours de la soirée. "Si l’activité de l’ensemble des services a été soutenue, il n’a pas été constaté de hausse des incidents enregistrés par comparaison avec l’année précédente", affirme la préfecture.

à lire également
Profitant de leur déguisement, trois jeunes ont tenté de braquer une supérette Franprix de l'avenue du Maréchal Saxe dans le 6e arrondissement de Lyon. Mais ils étaient suivis par la police.
1 commentaire
  1. Josette Dorel - 3 novembre 2018

    ......mineurs .....11 sur 12 .....on se moque de qui? que font les parents?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut