© Tim Douet

Lyon : appel à la violence sur Snapchat le soir d'Halloween

Un jeune homme a été arrêté ce mercredi 31 octobre alors que son téléphone venait d'émettre sur le réseau social Snapchat un appel au rassemblement, place Bellecour, pour y commettre des violences envers les personnes et les policiers et des dégradations sur les commerces.

Un nouvel appel à la "purge". En plus des interpellations effectuées place Bellecour, ce mercredi 31 octobre, soir d'Halloween, un jeune homme de 20 ans a été arrêté sur le pont de l'Université, après avoir diffusé un appel à la violence sur le réseau social Snapchat, la veille. Dans son message il exhortait au rassemblement place Bellecour, à 19 heures, pour y commettre dégradations et violences. Devant les policiers, il a nié les faits, reconnaissant que le message avait bien été émis de son téléphone mais par un tiers, dont il a refusé de communiquer l'identité. Le jeune homme, défavorablement connu des services de police, doit être présenté au parquet ce vendredi.

Après les clowns violents il y a quelques années, ce 31 octobre 2018 a été marqué par plusieurs appels à la "purge". La blague, dont chacun jugera du bon goût, lancée par un jeune grenoblois sur Twitter, et qui l'a largement dépassé, a fait des émules à Lyon donc où des incidents ont éclatés place Bellecour, mais aussi en région parisienne ou aux Antilles. La jeune grenoblois quant à lui sera jugé le 28 novembre pour "provocation publique d'atteinte volontaire à la vie et à l'intégrité physique des personnes". Ces "appels à la purge" font font référence à la série de films American nightmare, dans lesquels, une nuit par an, la société a le droit de purger ses pulsions violentes, les crimes étant autorisés pendant 12 heures. Un modèle de société qui profite, au passage, à ceux qui ont les moyens de se protéger, et prône la suppression, physique, des plus pauvres.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut