GUYLAINE GOUZOU-TESTUD : "CET HOMME FORMIDABLE"

Les mots pour dire ce que René Dumont annonçait en Europe dès 1974.

Les mots pour dire une chose encore : l'écologie sera l'humanisme de demain. Les forts ne réduiront plus les faibles en servitude. Ce sera le partage ou le chaos : Au choix.
Mais, méfiez-vous, les Chinois, les Indiens, les Etats-Unis sont capables de nous vendre demain les technologies de l'écologie si les décideurs européens ne se réveillent pas. Et il a raison !
Tout de même : quel retard pris en France, il faudra bien en convenir...

La conférence continue, rythmée, concise, quand soudain tombe la phrase "Il faut lier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté" (Gramsci) Non ? Nicolas Hulot cite Gramsci, presque dans le texte.
Cette phrase, je l'ai utilisé moi-même nombre de fois chez les Verts. Les Verts, un parti politique européen dont vous vous souvenez peut-être ? Né en 1984. Toujours vivant. Jusqu'à preuve du contraire.

Hier, en tant qu'élue écologiste à Lyon, candidate aux élections législatives, j'ai signé le pacte de Nicolas Hulot.

J'avais prévu une question en fin de conférence mais il n'y eut pas de questions. Je voulais demander : "Pourquoi ne demandez-vous pas le Ministère élargi du développement durable Nicolas ? S'il vous plait ne nous laissez pas aux mains d'Alain Juppé ou d'un autre ! Franchissez le Rubicon !"

Trêve de plaisanterie : c'est la posture de cet homme qui est formidable, il est politique sans faire de politique, médiatique par essence, soutenu globalement.

Il n'y a pas meilleure posture que la sienne pour faire passer un message. Seulement voilà, une fois que le message passé, qu'est ce qu'on fait ?

Devant les décideurs économiques et politiques, Nicolas Hulot a conclu : "Il faut cesser d'allier le génie et la folie".
On est d'accord.

Guylaine Gouzou-Testud est conseillère municipale de Lyon
(Les Verts)

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut