Le site Total de Feyzin va être touché par un mouvement de grève.

Grève chez TotalEnergies : une baisse de débit dans les stations-services ?

À l'appel de la CGT, les salariés de TotalEnergies débutent ce mardi 27 septembre une grève de trois jours. Le site de Feyzin dans le Rhône va être touché par cette grève qui concerne la branche pétrole du groupe.

Les prix des carburants à la pompes ont décru ces dernières semaines, mais les automobilistes vont peut-être avoir une mauvaise surprise dans les prochains jours : celle de trouve des pompes à sec. Les salariés de TotalEnergies en France ont démarré mardi une grève d'au moins trois jours, pour réclamer notamment une hausse de leurs salaires, à l'appel de la CGT, menaçant de bloquer l'approvisionnement des stations-service en carburants. "On appelle à ne sortir aucun produit des raffineries et de la pétrochimie, là où la CGT est implantée", a déclaré à l'AFP Benjamin Tange, délégué syndical central CGT du raffinage pétrochimie de TotalEnergies en France.

Grève à Feyzin

Parmi les principaux sites concernés, la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), les raffineries Normandie au Havre, de Donges (Loire-Atlantique), Carling (Moselle), Feyzin (Rhône) et Oudalle (Seine-Maritime), ainsi que les dépôts de carburants de Grandpuits (Seine-et-Marne), et de Flandres (Nord).

Une partie des employés touche des salaires "extrêmement faibles et il y a besoin de les revaloriser à hauteur de ce que le groupe dégage comme bénéfices", a souligné le responsable syndical, qui espère "une mobilisation très forte", afin de continuer à peser les jours suivants. Outre des perturbations dans l'approvisionnement des stations en carburants, il a estimé que la production des raffineries pourrait connaître une baisse des débits de 20 à 30%, en cas de forte mobilisation.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut