montage junior février
© Joot Prod. / Lighuen Desanto (montage LC)

Grand Lyon : 4 spectacles à voir en famille en février

Ce mois-ci, la sélection junior de Lyon Capitale est légère comme l’air, quasiment en apesanteur. Souffle sur elle l’esprit de Daudet, Calvino, Lewis Carroll, avec humour et un soupçon de tragédie.

Boutelis, par la compagnie Lapsus © Jacques Sampic

© Jacques Sampic
Boutelis (Cie Lapsus).

Voltige

Après les briques de bois et les coquilles d’œuf de Six pieds sur terre, le nouveau spectacle de la compagnie Lapsus met à l’honneur un autre éléments : l’air. Symbolisé par la présence d’un cerf-volant, cet air impalpable touchera le public en stimulant ses sens : l’ouïe, la vue, l’odorat… Les sept circassiens (voltigeurs, porteurs, jongleurs…) produisent en évoluant un univers insolite, inspiré de Lewis Carroll. Un spectacle d’une grande esthétique, dont la poésie est accentuée par l’environnement musical et lumineux.

Boutelis – À partir de 10 ans.
Vendredi 3 février à 20h30, au Sémaphore (Irigny).

Conte musical

L’ensemble Agora © Karol Miczka

© Karol Miczka
L’ensemble Agora.

Qui ne connaît L’Arlésienne, cette tragédie amoureuse écrite par Alphonse Daudet dont la musique fut composée par Georges Bizet ? Pour retranscrire ce grand classique de la littérature française, musique, théâtre et récit s’unissent sur la scène de l’opéra.

Tout en accompagnant la récitante Anne Girouard, l’ensemble Agora réussit parfaitement à retranscrire la palette des sentiments des personnages, grâce à la diversité de ses instruments à vent : harpe, flûte, hautbois, clarinette, cor et basson.

L’Arlésienne – À partir de 9 ans.
Lundi 6 et mardi 7 février à 18h30, à l’opéra de Lyon.

En apesanteur

Barons perchés, par la compagnie MPTA © Christophe Raynaud de Lage

© Christophe Raynaud de Lage
Barons perchés (Cie MPTA).

Avec Barons perchés, inspiré du roman d’Italo Calvino, Mathurin Bolze a su créer un spectacle mêlant à la fois danse, cirque et trampoline.

Défiant les lois de la pesanteur, deux voltigeurs rivalisent de prouesses physiques et s’en donnent à cœur joie dans leur cabane.

Ils tombent, rebondissent sur le sol qui n’est autre qu’un trampoline (invisible pour les spectateurs), marchent sur les murs…

Le tout en totale harmonie, parfois tels des jumeaux qui feraient tout à l’identique, parfois avec un effet miroir.

Un spectacle fascinant et plein d’humour.

Barons perchés – À partir de 9 ans.
Le 10 février à 20h30, au Toboggan (Décines)

Jeux de clowns

Triiio – Nouveaux Nez et Cie © Joot Prod.

© Joot Prod.
Nouveaux Nez et Cie / Triiio.

Les trois clowns de ce spectacle – Félix Tampon, Fritz et Piola – sont aussi à l’aise dans l’innovation que dans la tradition. Si les fondamentaux de l’art clownesque sont là, on est aussi séduit par l’originalité du spectacle. Une bonne part d’improvisation pimente les dialogues, claques, mimiques, entrées fracassantes… Tout est prétexte à faire rire : table, chaises, chapeaux…

Aussi attachants qu’irrésistibles, Félix Tampon, Fritz et Piola embarquent petits et grands dans leur univers à la fois comique et poétique. À l’issue de la représentation, un temps musical et dansant sera animé par les trois clowns.

Triiio – À partir de 7 ans.
Mardi 14 février à 19h30, au Toboggan (Décines).
à lire également
Barbe-Bleue, opéra d’Offenbach – Mise en scène Laurent Pelly (à gauche sur cette photo de répétition) © Rémi Blasquez
L’Opéra de Lyon clôture souvent sa saison par une œuvre légère ou plus populaire. Cette année, c’est même une farce, tirant sur la pantalonnade, que l’on pourra aussi découvrir gratuitement en plein air le 29 juin.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut