Près de 90 hectares de forêt ont été brulés depuis vendredi dans cette partie de l’Isère. (Crédit SDIS Isère)

En Isère, le feu qui a ravagé 90 hectares n’est "toujours pas fixé"

Depuis vendredi 5 août, les soldats du feu bataillent sur les contreforts de la Chartreuse, en Isère, pour éteindre un feu de forêt qui a déjà ravagé 90 hectares. Cette nuit, l’incendie "n’a pas progressé", mais il n’est pas encore fixé. 

Provoqué par la foudre vendredi en fin d’après-midi sur les contreforts du massif de la chartreuse, le feu s’est depuis "développé sur une zone non habitée des communes de Voreppe et La Sure-en-Chartreuse, à flanc de montagne (620 m d’altitude) et boisée", explique la préfecture de l’Isère. En un peu plus de quatre jours, les flammes ont détruit 90 hectares. 

170 personnes évacuées

À ce stade, trois pompiers ont été "légèrement blessés" en intervention, mais les flammes n’ont fait aucun blessé au sein de la population et "aucune habitation ni entreprise n’est affectée", précise-t-on du côté de la préfecture. Au total, près de 170 personnes ont dû être évacuées des hameaux Malossane, Les Balmes et Le Bourget sur la commune de Voreppe, ainsi que le hameau Les Barniers-Les Côtes de La Sure-en-Chartreuse. "Les habitants ont été relogés dans leurs familles principalement", ajoute-t-on de même source.

En l’état, "le feu n’est toujours pas fixé, mais il n’a pas progressé pendant la nuit". En revanche les foyers restent difficilement accessibles aux 380 pompiers mobilisés sur place en raison du relief escarpé. Plusieurs colonnes de renforts ont été envoyées depuis les départements voisins, dont le Rhône, pour soutenir les pompiers isérois. 

Actuellement, les routes départementales 1075 et 520A sont toujours coupées à la circulation par mesure de sécurité et afin de permettre l'intervention des pompiers. Ces derniers ont d'ailleurs employé lundi après-midi une nouvelle méthode de lutte contre la propagation de l'incendie: le brûlage dirigé, le long de la RD 520, pour créer une barrière d’arrêt au feu, en plus des nombreux largages d’eau effectués à l’aide de moyens aériens.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut