Image d’illustration, autoroute A47 – Capture d’écran Google Street View

En 2021, 74 millions d'euros ont été investis pour améliorer la mobilité entre Lyon et Saint-Etienne

Dans le cadre de la loi d'orientation des mobilités votée en décembre 2019, l'Etat investit 400 millions d'euros d'ici 2027 pour améliorer les déplacements multi-modaux entre Saint-Etienne et Lyon. Le point sur les travaux réalisés en 2021. 

C'est un chantier immense qui avance doucement. La loi d'orientation des mobilités (LOM) votée en décembre 2019 a engagé l'Etat à mettre la main à la poche pour améliorer les déplacements en voiture et train entre Lyon et Saint-Etienne, un axe très fréquenté et surchargé. Une enveloppe de 400 millions euros d'investissement est ainsi prévue d'ici 2027.

Le 10 décembre, le préfet Pascal Mailhos a réuni les collectivités territoriales et les parlementaires concernés pour faire un point sur l'avancée des travaux. En 2021, ce sont 74 millions d'euros qui ont été dépensés par l'Etat pour différents aménagements. Des travaux ont été menés pour améliorer la régularité des TER circulant entre les deux villes. Un renouvellement de l'aiguillage en gare de Saint-Etienne Châteaucreux a ainsi été réalisé, de nouvelles rames ont été acquises et un nouveau dispositif de surveillance des équipements a été déployé pour tenter de mieux prévenir les défaillances techniques.

Côté circulation automobile, trois murs anti-bruit ont été posés le long de la RN 88 et l'échangeur entre l'A47 et la RN 88 a fait l'objet d'aménagements pour y améliorer la sécurité des usagers de la route.

Enfin, les collectivités locales (conseil régional, conseils départementaux du Rhône et de la Loire, Sytral, Métropole de Lyon...) ont annoncé s'engager sur de nouveaux efforts financiers pour porter l'enveloppe totale des investissements à 510 millions d'euros d'ici 2027.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut