AFP PHOTO / ROSLAN RAHMAN

Disparition : Interpol demande une "clarification" à la Chine

L’organisation internationale de police demande à Pékin de briser le silence à propos du sort de Hongwei Meng, président chinois d’Interpol depuis 2016.

Ce samedi 6 octobre, l’organisation internationale Interpol faisait parvenir un communiqué à la Pékin pour lui demander une "clarification" quant à la disparition de son président, Hongwei Meng, également vice-ministre chinois de la sécurité publique. Le président d’Interpol est porté disparu depuis son départ en Lyon le 25 septembre dernier. Interpol précise dans ce communiqué qu’il "attend une réponse officielle des autorités chinoises quant aux inquiétudes sur le sort du président".

C’est l’épouse du président chinois qui a signalé sa disparition, une enquête a d’ailleurs été ouverte par le parquet de Lyon pour "disparition inquiétante". Le Monde révèle que selon leurs informations, le président chinois d’Interpol ne ferait pas l’objet d’une "disparition classique, pour motif criminel : la piste aujourd’hui privilégiée par les enquêteurs est celle d’une mise au secret temporaire de M. Meng par les services de Pékin, dans le cadre de règlements de comptes internes au pouvoir chinois" Hongwei Meng serait concerné par une enquête chinoise, et une source anonyme confirmait au South China Morning Post que le président chinois d’Interpol avait été emmené pour interrogatoire dès son arrivée sur le sol chinois.

à lire également
Un patient infecté par le coronavirus est mort en France. La ministre de la Santé l'a annoncé ce samedi. A Lyon, deux personnes infectées sont hospitalisées, à la Croix-Rousse. Mais leur cas ne suscite pas d'inquiétude.
Faire défiler vers le haut