Aden, 28 janvier 2016 © Saleh al-Obeidi / AFP
Aden, 28 janvier 2016 © Saleh al-Obeidi / AFP
Article payant

Des armes fabriquées à Roanne tuent au Yémen

La situation au Yémen se dégrade de jour en jour, dénonce George Khoury, directeur des opérations humanitaires de l’ONU : importations de nourriture et de carburant en baisse... Les armes vendues à l’Arabie saoudite, dont certaines fabriquées à Roanne, continuent en revanche de tuer des civils. Enquête sur les ventes d’armes rhodaniennes aux pays accusés de crimes de guerre au Yémen.

Depuis son entrée dans le conflit yéménite, l’Arabie saoudite commande des armes à tour de bras. Aux géants de l’industrie américaine, britannique, mais aussi aurhalpine. Missiles roannais de Nexter, blindés de Renault Trucks... Ces armes fabriquées dans notre région ont-elles servi dans le conflit yéménite ? Il y a encore un an, le gouvernement français assurait que non. Il assumait bien vendre des armes en quantité à l’Arabie saoudite, principal belligérant du conflit, mais expliquait qu’elles n’étaient utilisées que pour des “manœuvres défensives”. Mais, face aux preuves qui s’accumulent depuis quelques mois, l’exécutif a revu sa copie et insiste dorénavant sur le fait qu’il ne pouvait pas “imaginer la survenance du conflit au Yémen”. Malgré cet aveu à peine dissimulé de sa responsabilité, le Gouvernement continue d’honorer ses commandes à la coalition menée par l’Arabie saoudite, et d’attribuer des centaines de licences d’exportation d’armes sur la zone. Ces licences correspondent à des autorisations d’exportation délivrées par le Premier ministre, sans lesquelles toute vente est illégale. Parmi les groupes en bénéficiant, on trouve Nexter et Renault Trucks Defense, qui disposent de sites de production ou de recherche et développement respectivement à Roanne et à Lyon.

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
journal petites ailes
De la nomination d’arbitres pour juger les différends liés aux foires en 1464 au 112e Congrès national des Sociétés savantes en 1987, Lyon Capitale vous propose de (re)découvrir les faits historiques qui ont marqué les 21 avril au fil des siècles à Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut