Le centre de vaccination de Lyon au palais des sports à Gerland © Antoine Merlet

Covid 19 : Sanofi annonce un vaccin pour la fin de l’année

Ce lundi matin, le laboratoire français a publié des résultats très encourageants à l’issue de la phase 2 des essais cliniques menés sur son candidat-vaccin. Invité d’Europe 1 ce matin, le président de Sanofi a annoncé la commercialisation d’un vaccin avant la fin de l’année. 

Après avoir rencontré des problèmes lors des premiers tests de son candidat-vaccin, le laboratoire français Sanofi, qui possède d’importants locaux à Lyon, a publié ce lundi 17 mai des résultats positifs à l’issue de ses essais cliniques de phase 2. Ces résultats intermédiaires, réalisés pendant plusieurs mois sur 722 volontaires de plus de 18 ans en Amérique, montrent que l’administration d’une dose de ce vaccin  « induit la production de concentrations élevées d’anticorps neutralisants chez les adultes toutes tranches d’âge confondues », explique le laboratoire dans un communiqué. 

Des tests contre les variants

Ce vaccin à la protéine recombinante, une méthode notamment utilisée pour développer le vaccin contre la grippe, doit maintenant entrer dans sa dernière phase de test. Cette étude de phase 3, qui devrait débuter dans les prochaines semaines, permettra notamment de tester ce candidat-vaccin contre le variant sud-africain et celui de Wuhan. « 35 000 volontaires […] sur un grand nombre de pays et plusieurs continents », doivent participer à ces derniers tests sur l’homme a précisé Thomas Triomphe, vice-président exécutif de Sanofi et responsable monde des vaccins, lors d’une conférence de presse, rapporte Le Parisien. 


"Il n'y a pas forcément besoin de vaccinodrome pour ce type de vaccin. Vous pouvez vous faire vacciner chez votre pharmacien ou votre médecin."

Olivier Bogillot, président de Sanofi France.


Sanofi veut rattraper son retard

Alors que la vaccination avance à un bon rythme avec déjà 20 millions de primo-vaccinés, grâce aux vaccins Pfizer, AstraZeneca ou encore Moderna, le laboratoire français entend rattraper son retard sur ses concurrents et met en avant les avantages présentés par son candidat-vaccin. Ainsi, Olivier Bogillot, le président de Sanofi France, déclarait ce matin sur Europe 1 que ce vaccin, développé en partenariat avec la société britannique GSK, se veut « plus pratique », car il est « thermo-stable ». Concrètement, cela signifie que ce futur vaccin pourrait être conservé dans un simple réfrigérateur. Son administration en serait ainsi grandement facilitée, «  il n'y a pas forcément besoin de vaccinodrome pour ce type de vaccin. Vous pouvez vous faire vacciner chez votre pharmacien ou votre médecin », a précisé Olivier Bogillot au micro de nos confrères. Avant d’estimer que ce pourrait être « un très bon vaccin de rappel ». 

Une commercialisation en fin d’année

Toutefois, tout cela sera conditionné à l’autorisation de mise sur le marché du vaccin à l’issue de la phase 3. Celle-ci est attendue « pour le dernier trimestre de cette année », selon Olivier Bogillot qui a également assuré que des doses seront « immédiatement […] disponibles pour les Français et le reste du monde ». Une prouesse rendue possible par la décision du laboratoire de produire des doses de son futur vaccin en parallèle de ses essais de phase 3. 

Lire aussi : Coronavirus : avant la réouverture des terrasses à Lyon, le point sur la circulation du virus dans le Rhône (graphique)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut