Le centre de vaccination de Lyon au palais des sports à Gerland © Antoine Merlet

Covid-19 à Lyon : 70 % des habitants du Rhône ont reçu au moins une dose de vaccin

Depuis le début du mois d’août, le nombre de nouveaux cas de covid-19 semble se stabiliser dans le Rhône, mais la circulation du virus est encore importante et reste bien au-delà du seuil d’alerte fixé par l’État. Dans le même temps, la vaccination avance à un bon rythme, 70,5 % des habitants du Rhône ont désormais reçu au moins une dose de vaccin, même si ces derniers jours le nombre d’injections ralentit. 

Après une très forte augmentation à la fin du mois de juillet, le nombre de cas positifs au Covid-19 s’est stabilisé depuis début août dans le Rhône. Désormais, le taux d’incidence, un indicateur qui permet de mesurer la circulation du virus à un instant T sur un territoire, tourne autour des 300 pour 100 000 habitants, sur une semaine glissante. Selon les derniers chiffres arrêtés au 13 août il était de 310, c’est donc mieux que les 320 enregistrés fin juillet.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : quelle est la situation épidémique dans le Rhône ? Le point ce lundi matin

Néanmoins, la circulation du virus se situe encore loin au-dessus du seuil d’alerte fixé par le gouvernement, les autorités suivent donc l’évolution de l’épidémie de très près ces derniers jours. Point positif, la vaccination se poursuit malgré la période estivale et les nombreux départs en vacances. Au 15 août, 70,5 % des habitants du département avaient ainsi reçu au moins une dose de vaccin, soit 4 % de plus qu’il y a une dizaine de jours. Dans le détail, cela représente exactement 1 322 716 habitants sur 1 882 000.

Une chute très importante de la vaccination le 15 août

Toutefois, depuis le début du mois d’août on note que le nombre d’injections quotidiennes est en baisse dans le département. Après un pic enregistré le jeudi 29 juillet avec la vaccination de 14 478 personnes, une dizaine de jours plus tard leur nombre était deux fois moins important. Le dimanche 15 août, jour férié en plein coeur du mois d’août, ce chiffre est même descendu à 2 336, soit le nombre d’injections le plus faible depuis le 2 mai, où 1 627 doses avaient été administrées.

Le 15 août, 60,6 % des habitants du Rhône possédaient un schéma vaccinal complet, soit un pourcentage plus faible de 7 points que celui enregistré au niveau national qui est de 67,8 %. On note également que, dans le département, la couverture vaccinale varie de manière importante selon les catégories d’âges, comme le montre le graphique ci-dessous. 

La vaccination plus importante chez les 50-59 ans

La plus faible couverture vaccinale est ainsi identifiée chez les 12-17 ans, au nombre de 39 786, ce qui représente 28,5 % de la population de cet âge, un chiffre qui s’explique notamment par leur accès plus tardif à la vaccination. Les 50-59 ans représentent quant à eux le plus grand nombre de Rhodaniens vaccinés, ils sont 184 094 à posséder un schéma vaccinal complet, soit 83,5 % des personnes de cette tranche d’âge. Pour rappel, en dessous de 12 ans la vaccination contre le Covid-19 n'est pas autorisée en France sauf cas exceptionnel. 

Au fil des mois et des annonces du gouvernement la vaccination a connu des évolutions très significatives, comme lors de l'ouverture des injections pour tous les Français, le 31 mai, ou à l'issue du discours d'Emmanuel Macron, le 12 juillet, annonçant l'extension prochaine du pass sanitaire. Depuis plusieurs jours, la courbe du nombre de personnes vaccinées a tendance à s’infléchir au sein des tranches d'âges les plus élevées.

Entre circulation du virus, vaccination et hospitalisations, Lyon Capitale a fait le point jeudi dernier sur cette 4e vague, un peu différente des précédentes, avec Serge Morais, le directeur adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire l'interview complète ici.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut