Coupe de France : "un mini-derby" entre Lyon-La Duchère et Saint-Étienne

Un match à enjeu régional, voilà ce qui attend Lyon-La Duchère face à Saint-Étienne en Coupe de France.

Dimanche 19 décembre à 13h45, le club de Nationale 2 de Lyon-La Duchère reçoit à domicile l'équipe de Ligue 1 de Saint-Étienne, à l'occasion des 32e de finale de la Coupe de France. À moins de 24 heures de ce match inédit, Jean-Christophe Vincent, président du club de foot de Lyon-La Duchère, évoque l'importance de cette rencontre.

A 24 heures de la rencontre, quelle ambiance règne au club et autour ? 

C'est une ambiance de ruche ! Tout le monde s’affaire dans sur différents sujets :  sécurité, fléchage des lieux, réception, protocole, placement des supporters etc. Ce sont des choses que nous n'avons pas l’habitude de gérer.

Considérez-vous ce match contre un derby ? 

C’est un mini-derby, oui. Nous ne nous prenons pas pour l’Olympique lyonnais, nous partons de loin, c'est pour cela que c'est un "mini derby". Il y a un esprit particulier dans ce match. Dans son histoire, Lyon-La Duchère a joué contre l’OL, le PSG, contre de grandes équipes. Mais là, contre Saint-Étienne, c'est la première fois et c’est un match à enjeu régional. Nous sommes dans le cadre de la concurrence entre Lyon et Saint-Etienne. Sauf que cette fois, c'est nous qui avons le rôle de petit face à la grosse ville.


"Nous n'avons aucune pression",
Jean-Christophe Vincent.


Sportivement, comment l’appréhendez-vous ?

À la base, nous n'avons aucune chance. Nous jouons contre des joueurs professionnels, même s'ils sont derniers de Ligue 1. Après, justement, le contexte, pour de multiples raisons, nous offre une chance. Nous avons une histoire particulière avec la coupe de France, et Saint-Etienne vit une saison compliquée. Dans ce contexte, nous avons des joueurs qui peuvent espérer se faire remarquer par des grands clubs à travers cette rencontre. Et puis, le match est à Lyon, c’est une question de derby. Nous n’avons aucune pression, personne ne nous reprochera de perdre. La pression est du côté de l’ASSE. Perdre, ce serait compliqué pour eux.

Lyon-La Duchère a atteint deux fois les 8e de finale de la coupe de France, en 2006 et en 2019. Comment cet ADN se transmet-il ?

Lyon-La Duchère, c'est une équipe qui n’a jamais atteint la 2e division, mais qui est connue dans le foot français pour ses parcours en coupe de France. Il y a une tradition en interne. Les joueurs savent qu’on va essayer de faire un parcours en coupe de France chaque année, ils savent que le club peut bénéficier de cette lumière. 


"Des gens aiment foutre la m****",
Jean-Chrisophe Vincent


La sécurité, au vue des événements d’hier entre le Paris FC et l'OL, sera un point très important. Êtes-vous serein ? 

On ne peut jamais être serein par rapport à des abrutis. Des gens aiment foutre la m****, et on s’expose à subir la connerie humaine. Ça met une certaine pression. Après, je pense que les Duchérois n’aimeraient pas que des gens extérieurs au quartier viennent donner une mauvaise image. Dès qu’il y a un fait divers ici, on le monte en épingle. Là, nous avons un match de fête, qui peut apporter un regard différent, qui peut montrer une image positive, bienveillante et du sens de l’accueil de la Duchère... Pour assurer la sécurité, la préfecture nous impose une centaine d'agents de sécurité et une compagnie de CRS.

Où en êtes-vous dans la vente de billets ?

Nous avons vendu 3000 places sur les 5700. Les spectateurs peuvent encore acheter leurs billets. Le stade de Balmont sera ouvert dès 12h15 demain, des billets seront aussi en vente à l'entrée. L'accès au stade est conditionné à la présentation d'un pass sanitaire valide et au port du masque.

Voir aussi le 6 mn chrono avec Jean-Christophe Vincent :


Lyon-La Duchère : match à 13h45 au stade Balmont. Billetterie ici. Retransmission du match sur France 3 Régions et Eurosport.

 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut