Panneaux photovoltaïques solaires
Pierre-Emmanuel Martin et Pascal Richard, cofondateurs de Carbon @Fx Driant
Article payant

Carbon veut laisser son empreinte sur le solaire photovoltaïque

La start-up industrielle, pensée à Lyon, porte un projet de gigafactory européenne de cellules et modules photovoltaïques.


Il n’existe aucun projet équivalent en Europe. Il faut dire que les trois cofondateurs lyonnais de Carbon voient les choses en XXL, à en juger par les chiffres annoncés : 1,3 milliard d’euros d’investissement d’ici 2025, la création de 9 000 emplois (dont un tiers d’emplois directs) et une capacité de production – tenez-vous bien – de 5 gigawatts (GW) dans trois ans, et plus de 20 GW à partir de 2030. Soit presque autant que la puissance installée en Europe durant l’année 2021.
Plus simplement, Carbon ambitionne de devenir la plus grande usine de panneaux solaires d’Europe. Les opportunités sont colossales puisque, à l’échelle européenne, la demande de panneaux photovoltaïques va continuer à augmenter massivement pour atteindre environ 60 GW par an en 2025 puis 100 GW par an en 2030. Pour la France, Emmanuel Macron l’a martelé : il faudra multiplier la puissance installée par 10 à l’horizon 2050 pour dépasser la barre symbolique des 100 GW.




Contexte
3 % des panneaux photovoltaïques sont produits en Europe alors que le marché européen est le 2e plus gros au monde.

Enjeu
Bâtir une filière industrielle pour remettre l’Europe au centre du marché solaire mondial et lui donner une autonomie stratégique sur la production de panneaux photovoltaïques, face au défi de la décarbonation de son économie.






Il vous reste 69 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut