Allégresse

“Il soufflera dans ce pays un souffle d’allégresse”, tels sont les propos de Mme Taubira quelques instants avant le vote de la loi sur le mariage pour tous. On admirera la qualité du style et la pertinence du propos.

Reconnaissons-le, un souffle a bouleversé la nation. Celle-ci frémit de bonheur, les foules enthousiastes ont envahi les rues et les places.

Enfuis, oubliés la morosité ambiante, la crise, le chômage, le pouvoir d’achat en berne ; l’attente a été longue, l’espérance s’impatientait, mais c’est fait, les hommes vont enfin pouvoir épouser des hommes, des femmes épouser des femmes.

Certes, le mariage classique, pardon hétérosexuel, est en désuétude, notamment parmi nos hommes et femmes politiques de tout premier plan, à droite comme à gauche, qui vivent en couple sans être passés devant le maire.

Et ce n’est pas fini, bientôt les premiers divorces, les prestations compensatoires, les partages judiciaires, la garde des enfants, les pensions alimentaires...

Que d’allégresse et d’émotions en perspective !

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut