©Google Maps – Street view – A46 Sud

A46 Sud : le projet devait coûter 250 millions d'euros

En novembre dernier, Clément Beaune, ministre des Transports, avait annoncé la suspension du projet d'élargissement de l'autoroute A46 au Sud-Est lyonnais.

250 millions d'euros, c'est le prix à payer pour décongestionner le contournement de l'agglomération lyonnaise. Le ministre des Transports, Clément Beaune, a jugé qu'il était encore trop tôt pour débloquer un tel investissement. Il a annoncé aux élus de l'agglomération que le projet n'est "pas suffisamment mûr."

Un projet vivement critiqué

Pour rappel, une concertation avait été lancée en novembre dernier, elle devait réunir les élus locaux, les autorités organisatrices des mobilités et les acteurs de la société civile sous la direction du préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Suite à de vifs débats, le projet avait finalement été suspendu. Le ministre des Transports l'avait annoncé lors d'un déplacement à Lyon. Pourtant, les acteurs locaux s'accordent sur une chose : il est nécessaire que des actions soient menées pour décongestionner cette voie.

Le projet prévoit de faire passer à 2x3 voies l'A46 Sud entre le noeud de Ternay et celui de Manissieux, à Saint-Priest. (Photo dr)

La concertation reste ouverte

Clément Beaune, après avoir suspendu cet élargissement des voies, a tout de même tenu a rassurer : "tout reste ouvert". La concertation et les débats restent ouverts concernant cet axe de circulation. Si un projet sérieux et envisageable pour tous est trouvé, il sera mis à l'étude. Une victoire provisoire pour l'opposition.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut