Le maire de Lyon, Grégory Doucet, était présent ce samedi au monument aux morts de l’île du Souvenir, pour commémorer la victoire du 8 Mai 1945. (Crédit : Ville de Lyon)

À Lyon, la commémoration du 8 Mai 1945 se fait en comité restreint

Ce samedi matin, le maire de Lyon et le préfet du Rhône ont commémoré la victoire du 8 Mai 1945, au parc de la Tête d’Or. Une cérémonie qui, comme annoncée, s’est déroulée en comité restreint. 

Cette année marque le 76e anniversaire de la victoire du 8 Mai 1945. Pour commémorer l’événement, un peu moins d’une trentaine de personnes étaient réunies ce matin, à 10h30, au monument aux morts installé sur l’île du Souvenir, au parc de la Tête d’Or, selon nos confrères de France 3. Grégory Doucet, le maire de Lyon, accompagné de Pascal Mailhos, le préfet du Rhône, à tenu à rendre hommage à  "ces milliers de femmes « de Compagnons de la Libération  », qui ont assuré la relève des héros de la résistance, et aujourd’hui bien trop peu reconnues". Avant de rappeler qu’afin de "ne jamais voir ressurgir la haine", il était impératif de garder  "le cœur conscient, l’esprit généreux et ouvert, la volonté chevillée au corps de travailler les uns avec les autres pour la préservation de la dignité de toutes et de tous ".

Une cérémonie en petit comité

Un discours qui n’a pu être entendu que par une poignée de personnes, l’accès aux commémorations ayant été restreint en raison du contexte sanitaire. Une décision critiquée, vendredi, par l’opposition et notamment par Yann Cucherat, président du groupe Pour Lyon. "Cette manifestation (le 8 mai) rassemble traditionnellement les représentants des formations politiques lyonnaises, majorité comme opposition. Malgré notre sollicitation, notre participation a été refusée", déplorait-il hier.

Lire aussi : 8 mai, marche pour le climat à Lyon : Cucherat critique "le manque de cohérence" du maire de Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut