@Antoine Merlet

A Lyon, Grégory Doucet se donne du temps pour la Guillotiere

A l'occasion d'une visite de deux commissariats de la Guillotière, le maire de Lyon est revenu sur la situation critique et polémique de la place Gabriel Péri.

Quatre jours après des tirs de mortier au beau milieu de la place Gabriel Péri, noire de monde, coté MacDonald's, le maire de Lyon et le préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, représentant local de l'Etat, étaient en visite de terrain dans le commissariat des 3e/6e arrondissements (place Bahadourian) et dans le nouveau poste de police de proximité du 7e arrondissement, au coeur du quartier de la Guillotière. "L'idée est d'aller à la rencontre de ceux qui font la tranquilité publique et de traduire concrètement les réunions avec le préfet sur ces questions" a déclaré Grégory Doucet.

Le choix des deux commissariats n'est pas anodin, la Guillotière étant au coeur des débats depuis le printemps dernier avec une flambée de rixes, d'échauffourées, de passages à tabac, de coups de couteaux et de coups de feu.

Lire : La Guillotière à Lyon : de l’autre côté du pont, les échauffourées

"Je ne sais pas si on peut parler d'un point noir, a poursuivi Pascal Mailhos, c'est en tous cas un des poins d'attention." 

Priorité du mandat

Un "point d'attention" dont le maire de Lyon, notamment sous la pression grandissante des habitants et des collectifs locaux, veut faire l'une des priorités de son mandat.

Car aucun endroit de Lyon (qui plus est juste en face de la place Bellecour) ne semble accumuler autant d'attributs négatifs. Stups, prostitution, trafics en tous genres, incivilités, désordres, rébellion, etc., la place Gabriel-Péri est une zone d'interconnexion, de chalandise où l'offre et la demande s'entrecroisent. Une terre d'asile historique devenue, au fil des années, une terre brûlée. En particulier un 'pentagone', côté 7e, entre la sortie de métro, la station de tram et les commerces, à peine plus grand qu'un terrain de basket qui concentre marché sauvage et divers trafics (cigarettes de contrebande, drogues, portables).

C'est d’ailleurs ici qu'en mars dernier Grégory Doucet, alors simple candidat, s'était fait prendre à partie et chasser, quasi manu militari, aux côtés de sa tête de liste Fanny Dubot (aujourd’hui maire du 7e arrondissement) par un groupe d'une quinzaine de personnes, la plupart du collectif 'La Guillotière n’est pas à vendre", proche de la mouvance anarcho-libertaire. Premiers pas, premiers couacs.

Concertation citoyenne

Pas sûr que les seconds pas à la Guillotière du - dorénavant -  maire de Lyon soient plus appréciés, les habitants estimant que le temps du diagnostic est terminé et celui des solutions concrètes arrivé.

Un rapport leur donne d'ailleurs raison. En octobre 2019, le cabinet Sur&tis, spécialisé en prévention et management des risques (fondé par l'ancien directeur de la supervision globale de la Ville de Lyon et un commissaire divisionnaire honoraire de la police nationale), a remis, sur commande de la ville, une "Étude relative à la place Gabriel-Péri en matière de sécurité et de tranquillité publiques", avec des pages entières de diagnostics en tous genres faits par les services de l'Etat, de la ville, les habitants, les associations, les commerçants, etc., et des solutions sous forme de plan d'action précis.

Lire : Guillotière : le défi symbolique de Grégory Doucet

Mais pour le maire de Lyon, tout commence en réalité. "On a besoin d'aller bien plus loin dans la concertation pour que les solutions soient apportées par différentes acteurs. Chacun doit apporter sa part de travail. Se mettre autour de la table n'est pas fuir le problème."

Sauf que dans les faits, cela fait des années que tout le monde se met à table.

Grégory Doucet a donc annoncé le début d'une concertation citoyenne à la fin du mois. "La première échéance du processus de concertation avec les habitants débutera mardi 26 janvier." Requalification et réaménagement de l'espace public, programme pour le futur "pavillon" pour des activités de lien social (côté 7e est), transfert de la station de tram à 150 m au nord côté cours de la Liberté (3e), création d'une liaison urbaine entre la place Gabriel Péri et la rue de Marseille en restructurant celle-ci, en faisant circuler le tram en plateforme centrale et en aménageant de part et d’autre des espaces partagés et des circulations douces, fonction urbaine et d'agrément à la place Gabriel-Péri côté 3e, démolition du Clip, double bâtiment vitré et déliquescent emblématique de la place Gabriel Péri (soutenue par la plupart des acteurs mais aujourd'hui remise en cause pour des raisons de coût), etc., les habitants sont invités à donner leur avis sur tout... jusqu'à la faisabilité d'un aménagement de toilettes publiques.

29 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mer 13 Jan 21 à 21 h 48

    "les échauffourées ont encore de beaux jours devant elles."

    on sait que le métier de journaliste n'est pas et n'a jamais été neutre, mais là... 😀

    "le cabinet Sur&tis ../.. des solutions sous forme de plan d'action précis."

    Et là, on pourrait avoir droit au travail de journaliste écrit avec la transparence de ce rapport qui a été payé (combien?) par l'ancienne majorité à la mairie ? Quel est ce "plan d'action précis" ?

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. petitlyonnais - jeu 14 Jan 21 à 1 h 04

    est ce que Lyoncapitale a été racheté par wauquiez et la région Aura pour un euro symbolique aussi?

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. Guillaume Lamy - jeu 14 Jan 21 à 6 h 44

    Une synthèse du plan d'action précis du cabinet Sur&tis est à lire ici :
    https://www.lyoncapitale.fr/actualite/guillotiere-le-defi-symbolique-de-gregory-doucet/

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 11 h 36

      Merci pour votre réponse.
      C'est le détail précis (sans le baratin politique) qui aurait été de bon aloi. Avez-vous eu accès à ce rapport ?
      Les Verts à la mairie ne semblent pas portés sur une transparence totale de la sphère politique vu qu'apparemment ils ne mettent pas ce rapport en accès libre sur le site de la ville de Lyon.
      C'est bien dommage qu'ils ne le fassent pas.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pascalou69 - mar 19 Jan 21 à 9 h 33

        Mais les verts ne pensent qu'au vélo.... C'est tout et Lyon va retourner au Moyen-Âge, plus d'activité plus de foire plus d'hôtels plus de tour de France plus de patrouille de France plus de voiture plus de constructions qui sont pour beaucoup stoppées !!!

        Signaler un commentaire inapproprié
  4. Guillaume Lamy - jeu 14 Jan 21 à 8 h 18

    Pour être très complet, l'ancienne mairie a explicitement affiché son sentiment d’impuissance et d’échec collectif ans un mea culpa en en-tête du cahier des charges du rapport Sur&tis sur la sécurité et la tranquillité de la place Gabriel-Péri qu’elle avait commandé : “L’ensemble des acteurs de la sé́curité, de la prévention, de la propreté sont mobilisés sur cet espace depuis plusieurs années, malgré tous ces efforts (interventions pluridisciplinaires, expérimentations) la physionomie et les usages de la place Gabriel-Péri ne changent pas. Il est plutôt constaté une dégradation.”

    Le rapport commandé par cette même municipalité va donc plutôt dans une dynamique prospective et constructive. Un appel d'offres a été lancé.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 11 h 42

      Donc si je comprends bien avec cette présente précision, "les échauffourées ont encore de beaux jours devant elles." est un commentaire qui s'adresse à l'ancienne équipe municipale, c'est à dire celle de Monsieur Gérard Collomb.

      "The minister of the police"...
      😀

      ça change radicalement l'ancienne orientation finale de l'article.
      Bref, vous avez modifié. Ok.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Pascalou69 - mar 19 Jan 21 à 9 h 32

        Le Maire se donne du temps mais il n'y a plus de temps à donner cela fait des dizaines d'années que le quartier est pourri !!! Dangereux, sale !!!
        tous les délinquants qui peuplent ce quartier rigolent !!

        Signaler un commentaire inapproprié
  5. JANUS - jeu 14 Jan 21 à 9 h 06

    la mouvance anarcho-libertaire! Pourquoi GD n'est pas sympathisant de cette mouvance ?

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 11 h 44

      Parce qu'il n'y a que les personnes d'extrême droite qui ont politiquement un intérêt à le faire passer pour anarchiste ! La réalité est toute autre. 😀

      Signaler un commentaire inapproprié
  6. vive_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 9 h 16

    réaménager la place gabriel péri ne fera que déplacer le problème à mon humble avis.
    le problème vient du contrôle des frontières au niveau national / communautaire ainsi que du système judiciaire, pas de la ville.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. JANUS - jeu 14 Jan 21 à 10 h 05

      La bien-pensance nous le répète à l'envie "c'est l'honneur de la France d'accueillir les migrants "
      Le 6 juin 1989, le socialiste Rocard nous avait déjà averti que "l’Europe ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle peut prendre sa part de cette misère" C'est déjà fait !

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. vive_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 10 h 32

        sans oublier les Mitterand, Sarko, VGE & cie.
        pari réussi concernant la misère du coup!

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 11 h 47

          Votre point de vue d'extrême droite est-il contre que nos bombes et notre armement qui enrichit la France et la place au 3ème rang mondial des producteurs, passent les frontières ?
          🙂

          Signaler un commentaire inapproprié
    2. Galapiat - jeu 14 Jan 21 à 10 h 23

      @vive la monnaie: Ne rien faire n'est jamais la solution d'autant que l'état s’apprête à dispatcher le surplus de migrants parisiens vers la province dont Lyon.

      Modéré
      1. vive_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 18 h 19

        Bof, toutes les actions légales que le maire peut prendre sont des petits pansements pour une plaie béante. A moins qu’il puisse mettre des controles frontières à l’entrée de la métropole de lyon 🙂
        D’ou l’aveux d’echec de la précédente majorité.

        Signaler un commentaire inapproprié
  7. Limas69 - jeu 14 Jan 21 à 10 h 40

    La place Gabriel Péri est un exemple de la "dictature des juges" en France. Preuve en est que toutes les actions conduites jusqu'alors ont échouées, la réponse pénale n'étant pas adaptée. Combien de multirécidivistes en liberté dealent dans ce quartier, et combien sont visés par une OQTF sont toujours là ??

    Signaler un commentaire inapproprié
  8. ifoyaka - jeu 14 Jan 21 à 13 h 33

    Doucet va nous surprendre:il va nous planter des palmiers et à la place des vélibs mettre des chameaux!!!!

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Limas69 - jeu 14 Jan 21 à 17 h 50

      Oui, bonne idée ! L'exotisme sera total 😉

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 18 h 07

        Les platanes de nos rues et les chevaux qui courent dans les hippodromes viennent d'orient !
        🙂

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Limas69 - jeu 14 Jan 21 à 21 h 17

          Pourquoi vous racontez tant de bêtises ? La contradiction vous rend joyeux ? En ce qui concerne les platanes : "Origine. Existant en Europe, au Crétacé, le platane y disparaît à l'ère glaciaire. ... Ils sont introduits et hybridés en Espagne (d'où le nom "Hispanica") et en Angleterre vers 1650, pour donner le platane commun ou platane à feuilles d'érable, le plus courant en France." Quant aux chevaux, il y a du pur sang anglais, du percheron (pas trop dans les hippodromes), du camarguais ... et aussi du pur sang arabe, mais pas que.

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 14 Jan 21 à 22 h 02

            Oui, les platanes sont "ré introduits" et évidemment pour vous, ils viennent de "nulle part" ! 😀
            Et bien non, nos platanes viennent d'orient.
            Quant aux chevaux, oui, il y a les percherons etc, mais je vous ai parlé des hippodromes, or sans les pur-sang arabes il n'y aurait aucune courses de chevaux.
            Je ne vous apprends pas que les patates bien françaises sont d'un continent bien éloigné, comme les tomates etc..

            Nous sommes sur la même planète. Les frontières ne sont souvent qu'une illusion de personnes apeurées par "les autres".

          2. JANUS - ven 15 Jan 21 à 21 h 07

            Voyage vraiment et avant va au travail !

  9. Arverne - lun 18 Jan 21 à 14 h 47

    Comme toute les grandes ville des quartiers deviennent invivable .
    La justice n'est pas assez ferme avec tous ces individus .

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - lun 18 Jan 21 à 14 h 56

      Mais si, les prisons sont plus que pleines. Ce qui est à remettre en cause, c'est le système économique qui laisse obligatoirement des citoyens sur le bord de la route.

      Signaler un commentaire inapproprié
      1. Chewbacca - lun 18 Jan 21 à 18 h 42

        Est-ce que une fois, vous arriverez à admettre qu'il y a des gens socialement inadapté et que cela n'a rien à voir avec un quelconque modèle économique ?
        Malgré votre diatribe permanente, tout ne se résume pas à l'économie.

        Signaler un commentaire inapproprié
        1. Abolition_de_la_monnaie - lun 18 Jan 21 à 19 h 04

          Votre "socialement inadapté", lorsque le social est fait en permanence et obligatoirement de fric, et sachant que le fric est un outil d'exclusion,
          comment pouvez-vous dire que ça n'a rien à voir avec le modèle économique actuel ?

          Vous croyez que votre habituelle diatribe d'extrême droite apportera un monde serein ?
          Historiquement c'est arrivé quand ? Jamais.

          Signaler un commentaire inapproprié
          1. Limas69 - mar 19 Jan 21 à 9 h 36

            Malheureusement, dans ce genre de débat personne n'arrive à convaincre l'autre qui reste campé sur ses positions.
            De plus en plus, il me semble que c'est l'éducation qui est déficiente, que ce soit au sein de la cellule familiale (lorsqu'elle existe encore) ou au sein de l'école. Plus personne ne respecte l'autre, à tous niveaux de la population (politique compris).
            Ajoutons à cela un peuplement incontrôlé, dont l'éducation est également déficiente et nous avons le cocktail explosif français qui risque de se transformer en guérilla urbaine à l'avenir.
            En conclusion, vous avez tous les deux un peu raison et un peu tort ... et moi aussi

          2. Abolition_de_la_monnaie - mar 19 Jan 21 à 10 h 55

            Il n'est pas question de "convaincre l'autre", il est question de déterminer où est la réalité grâce à une multiplication des visions/avis différents.

            L'éducation n'est "bonne" que lorsqu'elle est "rentable".
            Les élites ont toujours un excellent niveau d'éducation parce que c'est "rentable" pour le système de direction.
            En dessous, "on s'en fout", surtout pour les jobs qui sont de plus en plus informatisés, automatisés, qui disparaissent. Pour faire un travail chez Amazon, le salarié est guidé par les machines. Juste besoin qu'il sache lire... des chiffres et des noms de codes.

            De plus, le chômage est un concept qui sert au chantage pour ceux qui ont encore un travail : "vous avez un job qui comporte des problèmes ? Ne vous plaignez pas trop fort car il y en a plein derrière vous qui aimeraient ce travail !"

            Quant au "peuplement incontrôlé", il est aussi "bien pratique" pour ceux qui se servent de cette main d'oeuvre... pour faire du fric.
            Toujours et encore cette orientation de société nocive.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut